Iran : "L'Azerbaïdjan est à nous": les Iraniens offensés par le rappel par Erdogan d'une "paix honteuse" avec la Russie

Imprimer

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a suscité l'indignation en Iran après avoir lu un poème sur l'unité du peuple azerbaïdjanais lors de sa visite à Bakou. À Téhéran, la déclaration du dirigeant turc a été perçue comme une tentative de saper l'unité nationale et l'intégrité territoriale du pays.

Erdogan est arrivé dans la capitale de l'Azerbaïdjan pour participer aux célébrations en l'honneur de sa victoire dans la guerre du Karabakh. Le poème qu'il a cité affirme que la rivière Araks ne pourra pas diviser les Azerbaïdjanais, qui ont été privés de force de leur patrie unie.

La frontière de l'Azerbaïdjan et de l'Iran longe l'Araks. Selon diverses estimations, 12 à 18 millions d'Azerbaïdjanais vivent sur le territoire iranien. C'est une partie importante de la population de la République islamique. Les autorités iraniennes ont entendu dans les paroles d'Erdogan un appel à la restauration d'un Azerbaïdjan uni sous l'hégémonie turque.

«Le président Erdogan n'a pas été informé que les territoires au nord des Araks ont été arrachés de force à la patrie iranienne. Ne comprend-il pas qu'il porte atteinte à la souveraineté de l'Azerbaïdjan ? PERSONNE n'a le droit de parler de NOTRE précieux Azerbaïdjan», a déclaré le ministre iranien des Affaires étrangères sur Twitter. Mohammad Javad Zarif.

L'ambassadeur de Turquie à Téhéran a reçu une note de protestation. Le ministre a également appelé son homologue turc Mevlut Cavusoglu, qui a déclaré que le chef de l'Etat n'était pas au courant des sentiments que le poème évoque en Iran. Les responsables turcs disent qu'ils pensaient que les poèmes déploraient «l'occupation arménienne» des terres azerbaïdjanaises.

La frontière le long de la rivière Araks a été établie conformément au traité de paix turkmène de 1828 signé par la Perse et l'Empire russe. L'accord est toujours perçu en Iran comme une honte nationale, une défaite stratégique, dont l'Iran ne s'est pas remis à ce jour.

Les commentaires sont fermés.