Irak : L'Etat islamique attaque aux missiles une "raffinerie chinoise" dans le nord du pays

Imprimer

Dimanche 29 novembre, l'État islamique a revendiqué la responsabilité de l'attaque de la raffinerie de pétrole d'Al-Sinaiyah dans le nord de l'Irak, selon un communiqué publié par l'organisation sur sa chaîne officielle.

"Les soldats du califat ont visé la raffinerie de pétrole d'Al-Sinaiyah, avec deux missiles Katyusha et des dégâts ont été confirmés", indique le communiqué.

La déclaration ne donne pas plus de détails sur les dégâts.

Deux responsables chinois de la raffinerie de pétrole ont déclaré que les autorités avaient interrompu les opérations de la raffinerie après qu'un réservoir de stockage de carburant ait été touché par deux missiles, provoquant un incendie.

Les deux responsables ont ajouté que la suspension des opérations de la raffinerie, qui a une capacité de raffinage de 30 000 barils par jour, est intervenue après la propagation de l'incendie à un réseau proche des oléoducs.

Les responsables de la raffinerie et les responsables locaux ont déclaré que les pompiers tentaient toujours de contenir l'incendie, qui a éclaté après qu'un missile ait frappé un dépôt de stockage de carburant à l'intérieur de la raffinerie d'al-Siniya.

Aucun décès ni blessé n'a été signalé. La raffinerie est située près de celle de Baiji, la plus grande raffinerie de pétrole d'Iraq et située dans la province de Salah al-Din.

Les commentaires sont fermés.