Syrie : Huit combattants pro-Iraniens tués dans des frappes israéliennes

Imprimer

Au moins huit combattants étrangers rattachés à des milices pro-iraniennes, ont été tués dans des raids aériens nocturnes menés par Israël en territoire syrien, a rapporté mercredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Les nationalités des combattants n'étaient pas connues dans l'immédiat, selon l'Observatoire. Les frappes ont visé notamment une position et un dépôt d'armes des forces iraniennes et de leur allié libanais, le mouvement du Hezbollah entre Damas et Quneitra.

L'OSDH ajoute que le nombre de morts est susceptible d'augmenter car il y a des personnes gravement blessées.

Les plus gros dégâts ont été infligés aux forces pro-iraniennes dans la région de Jabal al-Mani. Le quartier général de la milice «Résistance syrienne pour la libération du Golan», situé dans la zone de déploiement de la 90e brigade de l'armée syrienne, a été attaqué. Des attaques ont été lancées contre des cibles près du village de Ruhaina. Des frappes de Tsahal ont également été signalées sur des cibles proches des localités d'Al-Adliya, Al-Kharjilah et Dir Ali (près de Kiswah).

Le journal syrien Al-Ouatan écrit que l'attaque israélienne visait des cibles sur la colline d'al-Mani, au sud de Quneitra.

La télévision d'État syrienne affirme que certains des missiles israéliens ont été interceptés.

Il s'agit de la 36e frappe de Tsahal contre des cibles en Syrie en 2020).

L'armée de l'air israélienne a également largué des tracts dans le sud de la Syrie mettant en garde contre les activités de l'Iran et du Hezbollah.

EnqfqTKVcAEKdMC.jpeg

Les commentaires sont fermés.