Mozambique : 20 personnes participant à un "rituel de passage" décapitées par des Jihadistes

Imprimer

Une vingtaine d'adultes et d'adolescents, qui participaient à une cérémonie de "passage rituel pour les hommes" dans l'État de Cabo Delgado, ont été décapités par des islamistes radicaux dans le nord-est du pays où les attaques des jihadistes se multiplient

Les corps décapités d'au moins cinq adultes et quinze adolescents ont été retrouvés dans un terrain vague forestier du district de Muidumbe.

"On a décompté 20 cadavres, dispersés dans un rayon de 500 mètres", a révélé un membre de la police sous couvert d'anonymat.

Au cours du week-end dernier, des militants islamistes radicaux ont attaqué et pillé plusieurs villages de la région. Ils ont incendié des maisons avant de s'enfuir dans le maquis environnant.

Depuis trois ans, les villes et les villages de la région de Cabo Delgado subissent les attaques répétées des islamistes radicaux qui tentent d'établir un califat islamique. Les attaques se sont intensifiées ces derniers mois. En avril, l'Etat islamique a décapité plus de 50 jeunes qui refusaient de rejoindre l'organisation.

Depuis 2017, plus de 2000 personnes ont été tuées lors des attaques islamistes, dont plus de la moitié sont des civils, selon ACLED, une organisation américaine à but non lucratif qui collecte et analyse des données dans les zones de conflit .

 

Les commentaires sont fermés.