Syrie : Près de 30 morts dans des combats entre le régime et l'Etat islamique (Daech)

Imprimer

Près de 30 combattants ont été tués mardi dans des affrontements dans le désert central de Syrie entre les forces du régime et l'Etat islamique (EI), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ces combats font rage depuis début octobre dans le vaste désert de la Badiya, à cheval notamment sur les provinces de Homs, Hama, Raqqa et Deir ez-Zor.

Mardi, les affrontements au sol et les frappes aériennes de Moscou, allié du régime syrien, ont tué 13 jihadistes, tandis que 16 combattants des forces gouvernementales étaient tués, selon l'OSDH.

Les combats se concentrent dans le nord de la province de Hama ainsi que dans une autre zone plus à l'est, aux confins des provinces de Raqqa, Alep et Hama, d'après la même source.

Selon l'OSDH, les aviations syrienne et russe se livrent à des bombardements contre des positions de l'EI dans cette zone désertique.

Malgré sa mise en déroute avec la chute de son califat en mars 2019, l'Etat islamique mène encore des attaques meurtrières, notamment dans le désert. Ces attaques ciblent aussi bien l'armée syrienne et ses alliés que les forces kurdes, longtemps soutenues par les Etats-Unis dans leur lutte contre l'EI.

Depuis mars 2019, plus de 900 combattants du régime ont été tués dans ces affrontements, ainsi que 140 membres de milices alliées, contre environ 500 jihadistes de l'EI, selon l'OSDH. L'EI a revendiqué en août un attentat qui a coûté la vie à un général russe et blessé deux militaires près de la ville de Deir ez-Zor.

Les commentaires sont fermés.