Syrie : Une frappe d'un drone américain tue six responsables jihadistes

Imprimer

L'armée américaine a annoncé jeudi 22 octobre avoir mené une frappe contre des responsables d'el-Qaëda dans le nord-ouest de la Syrie, une opération qui selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait 14 morts dont cinq jihadistes étrangers et six commandants.

"Les Forces américaines ont mené une frappe contre un groupe de hauts responsables d'el-Qaëda en Syrie qui s'étaient réunis près d'Idleb", a indiqué le commandant Beth Riordan, porte-parole du commandement central de l'armée américaine (Centcom). "L'élimination de ces dirigeants d'el-Qaëda en Syrie va réduire la capacité de l'organisation terroriste à planifier et à mener des attentats menaçant les citoyens américains, nos partenaires et les civils innocents", a-t-elle ajouté dans un communiqué. La porte-parole américaine n'a pas précisé le nombre de morts.

Selon l'OSDH, la frappe de drone a visé un rassemblement de jihadistes dans le village de Jakara dans la région de Salqin. La frappe a eu lieu dans la province d'Idleb, dernier bastion hostile au régime du président syrien Bachar el-Assad qui abrite des groupes jihadistes et rebelles menés par Hayat Tahrir al-Cham (HTS), l'ex-branche syrienne d'el-Qaëda qui domine les zones insurgées.

Selon le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahman, cinq ressortissants étrangers figuraient parmi les jihadistes tués jeudi mais leur nationalité n'est pas établie. Parmi les six commandants tués dans la frappe jeudi, deux appartenaient au HTS, a-t-il dit.

Ebaa, l'organe de propagande du HTS, a indiqué de son côté qu'une frappe avait visé "une tente appartenant à l'un des dignitaires" à Jakara, faisant plusieurs morts.

Identité des dirigeants tués 
L'opposition syrienne affirme que l'un des dirigeants de Hayat Tahrir al-Sham, Samir Saad (qui a récemment démissionné de la direction en raison de désaccords avec Abu Muhammad al-Julani), ses frères Amer et Ibrahim, l'un des idéologues de l'organisation Abu Talkha et 14 autres jihaistes ont été tués au cours du raid américain.

Les commentaires sont fermés.