Irak : Attaques à la roquette contre Bagdad et l'aéroport international

Imprimer

Dans la nuit du 4 au 5 octobre, deux roquettes ont explosé près de l'aéroport international de Bagdad sans faire de victimes. Des témoins disent avoir entendu les sirènes dans le secteur de la base militaire américaine située à proximité de l'aéroport.

Les deux roquettes ont été tirées tôt le matin depuis la zone d'al-Jihad dans le sud-ouest de la capitale vers la zone verte de Bagdad, une zone hautement sécurisée où se trouvent des bureaux gouvernementaux et des ambassades étrangères.

Les deux roquettes sont tombées dans le quartier central d'al-Jadriya. Selon des informations en provenance de Bagdad, l'une a explosé près du restaurant de l'hôtel Babylon, le second - au siège d'Iraki Airlines. Il n'y a pas eu de blessés, mais des dégâts ont été causés.

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité du bombardement. Auparavant, les États-Unis avaient averti l'Irak qu'ils fermeraient leur ambassade à Bagdad si le gouvernement ne protégeait pas la mission. Les Américains accusent les milices chiites pro-iraniennes d'être responsables des tirs de roquettes..

Les commentaires sont fermés.