Libye : Le Gouvernement intérimaire libyen (Est) a présenté sa démission au Président du Parlement

Imprimer

Al-Thinni.jpgDimanche 13 août, le gouvernement libyen intérimaire (gouvernement de l'est libyen), dirigé par Abdullah Al-Thinni (photo), a présenté sa démission au président du Parlement, Aguila Saleh, qui sera présentée au Parlement pour examen, selon le site Internet du Parlement.

La démission du gouvernement intérimaire est intervenue lors d'une réunion d'urgence organisée par le président du Parlement pour répondre aux demandes de la rue concernant la détérioration du service et des conditions de vie des citoyens, dont la première est la crise des coupures d'électricité.

L'armée met en garde contre les infiltrés
Dans ce contexte, le porte-parole du commandement général de l'Armée Nationale Libyenne (ANL), Ahmed Al-Mesmari, a appelé les manifestants à prêter attention aux «infiltrés des takfiri et des éléments des Frères musulmans» qui modifient la direction des revendications pour frapper les agences gouvernementales.

Il a déclaré dans une déclaration vidéo, dimanche, sur "Facebook", que les dirigeants affirmaient le droit du peuple à manifester, et affirmaient qu'ils se tenaient aux côtés du peuple afin de réaliser ses justes revendications et de manifester pour revendiquer ses droits.

Il a également souligné la protection continue des manifestants et les a appelés à manifester sur les places publiques en plein jour jusqu'à ce qu'ils soient bien sécurisés.

Protestations contre les coupures de courant
Un certain nombre de manifestants (photo du haut) sont descendus dans les rues de la ville de Benghazi (dans l'est du pays) jeudi soir dernier, pour protester contre les coupures d'électricité pendant des périodes supérieures à 8 heures par jour, et les prix élevés du carburant, des biens et des denrées alimentaires.

Manifestations similaires dans l'ouest libyen
La manifestation dans l'est de la Libye a été précédée par le départ de centaines de personnes de l'ouest libyen, en particulier vers la capitale, Tripoli, le mois dernier, pendant plusieurs jours successifs, pour protester contre la corruption, exigeant la démission du Gouvernement d'Accord National (GNA) et le départ de toutes les forces étrangères présentes sur les terres libyennes.

Les commentaires sont fermés.