Irak : Un engin explosif improvisé a explosé au passage d'un convoi de la coalition internationale près de la base de Taji

Imprimer

Une explosion a eu lieu quelques heures après que la coalition internationale ait annoncé son retrait de la base militaire de Taji, située à environ 85 kilomètres au nord de Bagdad, et y a remis sa position aux forces irakiennes.

Une source sécuritaire irakienne a rapporté qu'un engin explosif improvisé (IED) avait explosé dimanche, dans l'un des véhicules du convoi de la coalition internationale dirigée par les États-Unis, au nord de la capitale, Bagdad.

Le capitaine de la police de Bagdad, Hatim Al-Jabri, a déclaré qu '"un engin explosif, posé par des inconnus, avait explosé dans une colonne de véhicules militaires appartenant à la Coalition internationale près de la base militaire de Taji".

La source a déclaré: "On ne sait pas encore l'ampleur des pertes dans le convoi".

Il a souligné que les forces de sécurité irakiennes avaient imposé un cordon de sécurité serré autour du site de l'explosion.

Il n'y a pas eu de commentaire immédiat de la coalition sur l'attentat à la bombe, et aucun parti n'en a encore revendiqué la responsabilité.

L'explosion survient quelques heures après que la coalition internationale ait annoncé son retrait de la base militaire de Taji, située à environ 85 kilomètres au nord de Bagdad, et remis la position aux forces irakiennes.

Explosion à Kirkouk visant les cérémonies chiites de l'Achoura 
4 civils ont été blessés, dimanche, par l'explosion d'un engin explosif près d'un lieu où les chiites étaient rassemblés pour les cérémonies de "Achoura", dans le gouvernorat de Kirkouk dans le nord de l'Irak, selon une source militaire.

Le premier lieutenant de l'armée irakienne, Hamdan al-Obaidi, a déclaré que des inconnus avaient fait exploser un engin explosif dans la rue principale du quartier de Qadisiyah, au sud de Kirkouk.

Al-Obeidi a ajouté que "l'explosion avait causé des blessures légères à 4 civils, selon des informations préliminaires", sans plus de détails.

Les chiites irakiens ont commencé à tenir des conseils funéraires dans un certain nombre de villes du nord, du centre et du sud du pays, pour commémorer la mort de l'Imam Hussein, le troisième imam de l'Ahl al-Bayt, la communauté chiite, ce qui correspond au dixième de Muharram al-Hijri (qui tombe le 29 août cette année).

Les attaques de militants présumés de l'Etat islamique se sont multipliées ces derniers mois, en particulier dans la zone située entre les gouvernorats de Kirkouk, Salaheddine (nord) et Diyala (est), connue sous le nom de «Triangle de la mort».

 

Les commentaires sont fermés.