Turquie : Erdogan annonce une possible rupture des relations diplomatiques avec les Émirats arabes unis après la conclusion d'un accord avec Israël

Imprimer

Vendredi 14 août, le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que son pays pourrait suspendre les relations diplomatiques et rappeler son ambassadeur d'Abou Dhabi en réponse à la décision des autorités des Émirats arabes unis de conclure un accord pour normaliser les relations avec Israël, a rapporté Anadolu .
"J'ai donné des instructions à notre ministre des Affaires étrangères, j'ai dit que nous pourrions suspendre nos relations diplomatiques avec le gouvernement d'Abou Dhabi ou bien rappeler notre ambassadeur", a déclaré M. Erdogan à la presse à Istanbul.
«Nous soutenons le peuple palestinien», a déclaré Erdogan, notant que les régimes hostiles à Ankara en Grèce et en Égypte ont soutenu l'accord entre les Émirats arabes unis et Israël.
Plus tôt, le ministère turc des Affaires étrangères avait accusé les Emirats de "trahir la cause palestinienne" avec cet accord qui doit être signé dans trois semaines à Washington. "L'Histoire et la conscience des peuples de la région n'oublieront pas cette hypocrisie et ne la pardonneront jamais", a estimé le ministère dans un communiqué.
Ce qui est curieux, c'est que la Turquie elle-même a des liens diplomatiques avec Israël.
Selon les Emirats, en échange de cet accord, Israël a accepté de "mettre fin à la poursuite de l'annexion des territoires palestiniens". Mais le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu n'a pas confirmé, évoquant un simple "report".

Les commentaires sont fermés.