Irak : Attaque à la roquette près de l'ambassade américaine à Bagdad

Imprimer

La cellule des médias de la sécurité irakienne a annoncé mardi soir qu'un missile de type Katyusha avait atterri près du pont suspendu près de la zone verte de Bagdad, sans faire de dégâts importants.
Elle a révélé que le missile avait été lancé depuis le camp Rashid. Les forces de sécurité ont retrouvé un autre missile préparé pour le lancement au même endroit et l'ont neutralisé.
Aucune partie n'a encore revendiqué la responsabilité du lancement du missile.
Les attaques contre les Américains se sont multipliées depuis que le commandant de la Force al-Qods, du Corps des Gardiens de la Révolution Islamique d'Iran (CGRI), Qassem Soleimani, et le chef de la coalition de milices chiites irakiennes (al-Hashd al-Chaabi), Abu Mahdi al-Muhandis, ont été tués par une frappe aérienne américaine à Bagdad le 3 janvier.
Washington accuse le Hezbollah irakien et d'autres factions proches de l'Iran d'être derrière ces attaques.
Suite aux attaques de missiles, les forces américaines se sont retirées de 7 sites et bases militaires dans tout l'Irak au cours des derniers mois, dans le cadre du repositionnement.
Les récentes frappes ont coïncidé avec la reprise du dialogue américano-irakien, auquel se sont opposées certaines factions fidèles à l'Iran.

Les commentaires sont fermés.