Liban : D'où vient l'énergie de l'explosion ? mystère !

Imprimer

(Dr. Gilbert Akkari, d. Tannous Chalhoub)

Rappel : L'onde de choc est formée par le résultat d'une explosion ou par la rupture du mur du son par un avion. Dans l'explosion, l'onde de choc, qui est une métaphore pour un changement soudain de la valeur des paramètres du milieu de l'air, se compose de la pression, de la température et de la densité ; en plus des paramètres de stagnation (température et pression), et du changement de pression qui se produit pendant une très courte période de temps, elle se déplace rapidement dans l'air en raison de l'élasticité du milieu. Elle entre en collision avec tout ce qui se trouve sur son chemin.
La valeur du changement de pression est liée à la force de l'explosion, et plus la force de l'explosion est grande, plus la valeur de la différence de pression est grande, qui par sa transmission entre en collision avec des objets et des structures solides et leur cause des dommages. Et en relation avec la relation entre la force de l'explosion et la résistance des constructions, on détermine la capacité des constructions à résister à la différence de pression effective exercée sur elles.
D'où vient l'énergie de l'explosion
On a examiné les vidéos qui ont enregistré l'explosion qui s'est produite dans le port de Beyrouth, et en utilisant la carte Google Earth qui montre l'échelle des distances entre les points géographiques entourant le centre de l'explosion, et après avoir calculé la relation entre la force de l'explosion et la vitesse de propagation de l'onde de choc, on a observé que le front de l'onde de choc a parcouru 750 mètres en 2. 18 secondes Du centre de l'explosion au cercle de rayons certifié (avec un taux d'erreur de quelques fractions de seconde), on peut conclure que l'énergie de l'explosion était d'environ 61 000 GJ, ce qui équivaut à 14,6 kilotonnes.
L'onde de choc a été suffisamment importante pour confirmer l'exactitude des estimations obtenues par la méthode utilisée pour estimer l'énergie de la force d'explosion.
D'autre part, pour obtenir cette énergie, une quantité de 26 000 tonnes de nitrate d'ammonium devrait être disponible. Or, la substance (nitrate d'ammonium) que les sources officielles libanaises confirment être la cause de l'explosion, c'est-à-dire la quantité de nitrates qui étaient présente dans le hangar 12 est de 2750 tonnes.
*Alors d'où vient l'énergie de l'explosion ?*

Lien permanent Catégories : Beyrouth, LIBAN, Port de Beyrouth 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.