Irak : La zone verte de Bagdad visée par un missile Katyusha

Imprimer

Le système de défense anti missile américain Sea Ram, installé à l'intérieur de la "zone verte" fortement fortifiée, au milieu de la capitale irakienne, Bagdad, a répondu à une attaque de missiles à l'aube du mercredi 5 août.
Les sirènes ont retenti à l'intérieur de l'ambassade américaine (située dans la zone verte); pour que le personnel gagne les abris, tandis qu'un missile Katyusha était détruit par le système de défense anti missile.
Peu après, l'armée irakienne a annoncé la découverte de sept roquettes Katyusha avec des plates-formes dirigées vers la zone verte.
Les attaques de missiles, principalement par des militants irakiens pro-iraniens contre des cibles comprenant des diplomates et des soldats américains, se répètent depuis des mois.
La «zone verte» comprend le siège des institutions gouvernementales et des missions diplomatiques, y compris l'ambassade américaine, qui a fait l'objet d'attaques répétées de missiles.
La fréquence de ces attaques a augmenté depuis l'assassinat du commandant iranien de la «Force al-Qods», Qassem Soleimani, et du chef de l'organisation irakienne de «Hashd al-Chaabi», Abu Mahdi Al-Muhandis, lors d'un raid aérien américain à Bagdad le 3 janvier.
Depuis octobre 2019, l' Irak a été le théâtre de plus de 30 attaques visant les intérêts militaires et diplomatiques américains.
Washington accuse les brigades irakiennes du «Hezbollah» et d'autres factions proches de l'Iran d'être derrière les attaques.

9701d42b-a963-47ed-9809-ee37b1aff98f.jpg

Les commentaires sont fermés.