Liban : Deux fortes explosions sur le port de Beyrouth - Plus de 173 morts et 6000 blessés selon un dernier bilan

Imprimer

Vers 18h10, les médias libanais ont rapporté deux explosions dans le port de Beyrouth.
Selon les premières informations, les explosions ont eu lieu au bloc 12 du port. LBC a signalé que la cause de l'explosion est actuellement inconnue. Cependant, l'explosion pourrait avoir été causée par du nitrate de sodium hautement explosif confisqué à un navire il y a plus d'un an et placé dans l'un des entrepôts situés dans le port. On parle d'un stock de 2700 tonnes de nitrate d’ammonium. Mais on mentionne également de plus en plus la possibilité que l'incendie du dépôt de nitrate de sodium ait pu se propager à un dépôt d'explosifs (TNT ou autre). Enfin, il est possible qu'un bateau en flammes sur le port ait eu à son bord des armements ou des explosifs. 
Des vidéos ont été publiées sur les réseaux sociaux montrant l'épaisseur de la fumée noire qui s'élève au-dessus du port. Le nuage de fumée aurait également atteint Damas, en Syrie et on dit que le bruit de l'explosion a été entendu à Chypre.
Selon un dernier bilan de La Croix Rouge, il y aurait Plus de 173 morts et 6000 blessés. Une longue file d'ambulances s'est formée dans la zone portuaire. Les victimes sont également conduites dans les hôpitaux par transport privé. Les blessés sont admis dans les hôpitaux de toute la ville. Au 12 août, il y avait toujours 30 disparus. On estime par ailleurs que 80.000 maisons ont été endommagées.

La chaîne de télévision LBCI affirme que la femme, la fille et des conseillers du Premier ministre libanais ont été légèrement blessés dans les explosions. Nazar Najarian, secrétaire général du parti Kataeb, est mort des suites de blessures reçues au moment de l'explosion alors qu'il se trouvait dans son bureau. Le parti Kataeb est un parti politique chrétien-démocrate membre de l'Alliance du 14 mars dirigée par Saad Hariri. On rapporte également que l'ambassade du Kazakhstan a été endommagée et l'ambassadeur légèrement blessé par l'explosion, ainsi qu'une employée de l'ambassade de Russie et plusieurs membres de l'ambassade d'Allemagne. Une diplomate allemande est décédée des suites de ses blessures. On a également appris que l'épouse de l'ambassadeur néerlandais avait été gravement blessée. Quatre autres personnes ont été blessées à l'intérieur des locaux de l'ambassade, située dans le quartier d'Achrafieh, particulièrement touché et qui a subi de gros dommages. On a appris, mercredi 5 août qu'au moins Un Français a été tué et 21 autres blessés. Le Français décédé est Jean Marc Bonfils, architecte.
La résidence de l'ancien Premier ministre libanais Saad Hariri, située près du port, a subi des dommages, selon des médias en ligne. Selon des médias libanais, les vitres du Palais présidentiel de Baâbda ont été endommagés
Des dizaines d'immeubles résidentiels et de bureaux et de véhicules ont été endommagés. On estime que 300.000 habitants de Beyrouth se retrouvent sans domicile habitable. En ce qui concerne le montant des dégâts, une première évaluation les chiffre entre 3,5 et 5 milliards de dollars.
L'explosion a provoqué des coupures de courant dans divers quartiers de la capitale libanaise et le réseau de téléphonie mobile est perturbé.
On a également appris qu'un navire de l'ONU avait été touché par l'explosion et des Casques bleus blessés, ainsi qu'un navire de croisière, l'Orient Queen, où deux morts sont à déplorer.

orient_queen1.jpg

Beyrouth privée d'électricité ce soir :

EemmPXDUEAAEfMZ.jpeg

Etendue des dégâts : 

EemlQMhXsAA8oRQ.jpeg

Etendue des dégâts occasionnés par la double explosion :
Les zones rouges représentent les zones les plus endommagées. Les zones jaunes ont subi des dégâts d'ampleur moyenne :
Ee6jOHcXkAEb2AI.jpeg


Le nuage de fumée s'élevant au-dessus de Beyrouth est si important qu'il aurait atteint Damas, selon des témoins.
Le Hezbollah a publié une déclaration niant les rumeurs selon lesquelles Israël était impliqué dans le bombardement du port. La chaîne de télévision Al-Arabiya a rapporté que des militants du Hezbollah avaient été envoyés dans le port après l'explosion pour rétablir l'ordre.
Le ministre israélien des Affaires étrangères, Gaby Ashkenazi, a également affirmé qu'Israël n'avait "aucun lien" avec l'énorme explosion qui a eu lieu dans l'après-midi à Beyrouth

forward_2.gif Avertissement
Il est conseillé de se tenir à l'écart du site de l'explosion. En effet, on ignore à ce moment ce qu'il y a dans l'air. On sait qu'au moins une personne qui est descendue au port semble avoir été intoxiquée.

forward_2.gifBesoin de sang
Les hôpitaux ont besoin d'urgence de sang A+

forward_2.gif

Evacuer Beyrouth
Le ministre de la santé conseille aux habitants d'évacuer Beyrouth s'ils le peuvent en raison de la fumée provoquée par les explosions et les incendies de matières chimiques.



Autres vidéos du moment de l'explosion: 





Vue aérienne de Beyrouth au lendemain de l'explosion

 

Lien permanent Catégories : Beyrouth, LIBAN 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.