Cameroun : une attaque de Boko Haram fait 18 morts parmi la population civile

Imprimer

(photo en titre : la population de Nguetchewe enterre ses morts)

Au moins 18 civils ont été tués au Cameroun dans une attaque attribuée au groupe Boko Haram, ont rapporté les médias locaux dimanche 2 août.
L'attaque qui a eu lieu, samedi soir, dans le village de Nguetchewe a également fait 11 blessés graves dans la région, selon le journal local L'Oeil du Sahel.
Boko Haram a lancé une insurrection sanglante dans le nord-est du Nigeria en 2009, mais a ensuite étendu ses atrocités aux pays voisins, le Niger, le Tchad et le Cameroun, ce qui a entraîné une réponse militaire.
Plus de 30 000 personnes ont été tuées et près de 3 millions ont été déplacées au cours des dix années d'activités terroristes de Boko Haram au Nigeria, selon le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies.

Les commentaires sont fermés.