Syrie : Les Forces Démocratiques Syriennes concluent un accord avec une société américaine pour le commerce de pétrole

Imprimer

Les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), la coalition de groupes rebelles majoritairement kurdes qui contrôlent une large partie du nord et du nord-est de la Syrie, ont conclu un accord avec une compagnie pétrolière américaine, a rapporté Al-Monitor le 30 juillet, citant des sources familières avec le sujet.
L'une des sources a déclaré à l'agence basée à Washington que l'accord prévoyant la commercialisation du pétrole produit dans le territoire contrôlé par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) et la modernisation des champs pétrolifères existants avait été signé la semaine dernière.
La source a identifié la société comme étant Delta Crescent Energy LLC, basée dans le Delaware. Une licence d'exploitation en Syrie a été accordée à la société par l'Office of Foreign Assets Control, OFAC.
Les Forces Démocratiques syriennes contrôlent la plupart des ressources pétrolières de la Syrie. Les plus grands champs pétrolifères, Rmelan et Omar, sont tous deux contrôlés par le groupe dirigé par les Kurdes. Environ 500 soldats américains sont également déployés dans le nord-est de la Syrie pour "garder" ces champs pétrolifères.
Ferhat Abdi Şahin, alias "Mazloum Abdi", commandant en chef des FDS a informé le sénateur américain Lindsay Graham sur cet accord lors d'un récent appel téléphonique.
Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a également confirmé qu'il était au courant de l'accord pétrolier des FDS lors d'une session de la commission des relations étrangères du Sénat le 30 juillet.
Selon Al-Monitor, les États-Unis ont également accepté de fournir deux raffineries modulaires aux FDS. Ces raffineries ne couvriront que 20 % des besoins de l'administration autonome.
Au cours des derniers mois, les forces américaines ont amélioré la sécurité dans tous les principaux champs pétrolifères du nord-est de la Syrie. Des centaines de membres expérimentés des FDS ont été recrutés et formés par les Etats-Unis pour aider à la protection de ces champs.
Damas considère naturellement cet accord comme illégal. Rappelons que le gouvernement syrien achète du carburant aux Forces Démocratiques Syriennes.

Les commentaires sont fermés.