Liban : "Le Hezbollah ne va pas annoncer où et quand il répondra à Israël," déclare le N°2 de la milice chiite, Naim Qassem

Imprimer

Naim_Kassim_(01).jpgLe secrétaire général adjoint du Hezbollah, Sheikh Naim Qassem (photo), a déclaré, s'exprimant sur les ondes de la chaîne de télévision libanaise Al-Mayadin, qu'il avait été décidé de maintenir une politique de nébulosité concernant la réponse à la mort d'un responsable de la milice chiite lors d'une frappe israélienne sur le territoire syrien.
Naim Qassem a déclaré que le groupe avait l'intention de garder le silence, laissant Tsahal dans l'incertitude de la réponse du Hezbollah. Qassem a également déclaré qu'il n'allait pas répondre au message envoyé par Israël via l'ONU, selon lequel Israël avait prévenu à l'avance qu'il allait frapper le site où se trouvait le responsable du Hezbollah et que c'était à lui d'évacuer les lieux.
Le chef adjoint du Hezbollah a déclaré qu'il ne voyait aucun signe d'une confrontation militaire imminente avec Israël. 
"J’écarte la possibilité de guerre dans les mois à venir", a déclaré le cheikh Naïm Kassem, tout en assurant que "l'axe de la résistance était et reste toujours sur la défensive". Selon lui, "rien ne présage d’une prochaine guerre". Il a expliqué cela en se basant sur "la situation interne en Israël et le recul de Donald Trump aux États-Unis". "Quoi qu’il en soit, a-t-il ajouté, les menaces israéliennes ne nous entraîneront pas sur une voie que nous ne voulons pas". "Si Israël décidait de provoquer une guerre, nous ferons face et réagirons, et la guerre de juillet 2006 sera un excellent exemple de réponse", a assuré le numéro 2 du Hezbollah."Nous sommes habitués aux menaces israéliennes, elles ne révèlent pas une nouvelle vision politique", a-t-il encore dit. 
Auparavant, le ministre de la Défense Benny Gantz avait visité le quartier général du district militaire du Nord et tenu une réunion avec l'état-major du commandement. Il a souligné à cette occasion qu'Israël continuera à défendre ses intérêts stratégiques. "Nous ne cherchons pas à aggraver le conflit, mais ceux qui décident d'y aller recevront une réponse puissante", a-t-il déclaré.
Ajoutons que dimanche 26 juillet, un petit véhicule aérien sans pilote de l'armée israélienne est tombé en territoire libanais. Le service de presse de Tsahal certifie qu'il n'y a pas de risque de fuite d'informations classifiées.

Lien permanent Catégories : Gantz Benny, HEZBOLLAH, Qassem Naïm 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.