Liban : Au moins 20 drones israéliens ont violé la frontière aérienne libanaise samedi 25 juillet

Imprimer

Le commandement de l'armée libanaise a déposé une plainte auprès de la Force intérimaire de l'ONU au Liban (FINUL), affirmant que le samedi 25 juillet, au moins 20 drones de reconnaissance israéliens avaient survolé le sud Liban.
L'armée libanaise précise que les avions de reconnaissance ont effectué des vols circulaires au-dessus des régions du sud. L'armée israélienne a notamment lancé un avion de surveillance et de traçage volant à basse altitude au-dessus de la clôture technique près de la ville de Hula.
Les Forces armées libanaises ont enregistré 29 violations israéliennes de l'espace aérien au cours des deux derniers jours. L'armée a déclaré que toutes ces violations avaient été commises par des avions de reconnaissance, en particulier dans les régions du sud, soulignant qu'elle assurait un suivi avec la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL).
Ces actions sont considérées par le gouvernement libanais comme une violation de la souveraineté libanaise et de la résolution 1701 du Conseil de sécurité de l'ONU.
De toute évidence, les actions de Tsahal sont liées aux menaces des dirigeants du Hezbollah, suite à la mort d'un des dirigeants de la milice chiite libanaise au cours d'un raid de l'armée de l'air israélienne en Syrie.
Parallèlement, en relation avec les tensions avec l'Iran et le Hezbollah libanais dans les territoires syriens, le chef d'état-major de Tsahal a effectué une visite du commandement militaire du nord, en compagnie du commandant de la région du nord, du chef de l'Autorité du renseignement militaire et du commandant de la division Galilée de l'armée israélienne.

Lien permanent Catégories : FINUL, LIBAN 2 commentaires

Commentaires

  • Décidément Israël ne cessera jamais de jeter de l'huile sur le feu en tenant de provoquer une réaction du hezbollah. Et tout ceci finira au détriment de la population libanaise. Mais de cela Israël n'en a cure. Pourvu que cela serve ses intérêts.

  • Le Liban n'a pas besoin qu'on s'apitoie sur son sort. Il a besoin que son voisin du sud le laisse en Paix au lieu de le menacer sans cesse.

Les commentaires sont fermés.