Libye : les Etats-Unis affirment que la Russie a envoyé des équipements militaires sur les lignes de front libyennes

Imprimer

La Russie semble envoyer de nombreux équipements militaires à ses mercenaires en Libye, y compris à Syrte, en violation d'un embargo sur les armes, a déclaré l'armée américaine vendredi (24 juillet).
Africom a déclaré qu'il y avait de plus en plus de preuves à partir d'images satellites que des avions-cargos militaires, y compris des IL-6, partent de Moscou pour apporter des équipements aux mercenaires du groupe russe Wagner, selon Reuters.
Les deux parties ont mobilisé des forces autour de Syrte où toute nouvelle escalade majeure pourrait entraîner les principales puissances régionales dans le conflit libyen.
Le gouvernement d'accord national (GNA), basé à Tripoli et reconnu internationalement, est soutenu par la Turquie. Les forces de l'Armée nationale libyenne (ALN) de Khalifa Haftar, basées à l'Est, sont soutenues par la Russie, les Émirats arabes unis et l'Égypte.
"Le type et le volume des équipements démontrent une intention de maintenir des capacités d'action offensive de combat", a déclaré le Africom dans un communiqué publié sur son site web.
La Russie et l'ANL ont tous deux démenti les déclarations des militaires américains selon lesquelles Moscou aurait envoyé des avions de chasse pour soutenir les forces Wagner sur place.
Au début de l'année, le GNA, lourdement appuyé par la Turquie, a repoussé l'ANL de la plupart des territoires qu'elle détenait dans le nord-ouest de la Libye, y compris à Tripoli, détruisant plusieurs systèmes de défense aérienne russes.
Cependant, l'ANL a cessé de battre en retraite dans la ville côtière centrale de Syrte, qu'elle avait prise au GNA en janvier, et la ligne de front s'y est stabilisée.

Les commentaires sont fermés.