Egypte : 18 militants de l'Etat islamique tués lors d'une opération de l'armée égyptienne dans le Sinaï

Imprimer

L'armée égyptienne a annoncé mardi 22 juillet qu'elle avait tué 18 militants islamistes lors d'une opération aérienne et terrestre dans la région du nord du Sinaï.
L'armée a déclaré dans un communiqué que "nos forces ont réussi à contrecarrer une tentative d'attaque des éléments takfiri sur un poste de sécurité" dans la région de Bir al-Abd.
L'armée égyptienne utilise le terme «takfiri» pour désigner les militants extrémistes islamistes.
Le communiqué a ajouté: "Les forces de sécurité du pilier de sécurité, en coopération avec l'armée de l'air, ont poursuivi les éléments Takfiri à l'intérieur d'une ferme et de certaines maisons inoccupées, tuant 18 takfiri, dont un portant une ceinture explosive."
Deux soldats égyptiens ont été tués et quatre autres blessés lors de l'opération de mardi à Bir al-Abd. Les forces égyptiennes ont également détruit quatre véhicules, dont trois voitures piégées.
La ville, à environ 80 km à l'ouest d'Al-Arish, la capitale du nord du Sinaï, a été le site de nombreuses attaques terroristes revendiquées par l'État islamique, y compris l'attaque la plus sanglante de l'histoire de l'Égypte moderne lorsque plus de 300 fidèles ont été tués dans une mosquée en 2017.
Pendant des années, l'Égypte a été confrontée à une révolte islamiste dans le nord du Sinaï, qui s'est intensifiée après le renversement du président islamique Mohamed Morsi par l'armée en 2013, à la suite de manifestations populaires massives.
En février 2018, les forces de sécurité égyptiennes, de l'armée et de la police, ont lancé une campagne massive contre les groupes armés et extrémistes à travers le pays, en particulier ceux stationnés dans le nord du Sinaï.
Depuis le début de la campagne, environ 850 terroristes et près de 70 militaires ont été tués, selon les statistiques de l'armée.

Video des combats de Bir al-Abed

Les commentaires sont fermés.