Etat islamique : Les femmes jihadistes, une arme aux mains de Daech

Imprimer

Aryen Rojava (photo), une commandante de la milice kurde YPJ (la branche féminine de l'YPG), affirme qu'il y a des femmes dans le camp d'al-Hol qui ont subi un lavage de cerveau de la part de l'Etat islamique et qui continuent à vivre selon l'idéologie de Daech et a faire preuve de la même agressivité. "Pour nous, c'est très dangereux car Daech cible les femmes et les utilise comme outil pour répandre leur idéologie".

Les commentaires sont fermés.