Afghanistan : deux attaques meurtrières des Talibans à Kunduz

Imprimer

Au moins 13 membres des forces de sécurité afghanes ont été tués et 10 autres blessés lors de deux affrontements avec les talibans dans la province de Kunduz, dans le nord du pays, le 20 juillet au matin.
Au moins 9 policiers et 4 soldats ont été tués lorsque les talibans ont attaqué les postes de contrôle de sécurité dans la zone connue sous le nom de PD2 dans la ville de Kunduz et sur la route du district de Kunduz-Ali Abad. "Les affrontements ont commencé à 01h00 et se sont terminés après 3 heures lorsque les forces de sécurité ont repoussé les insurgés", a déclaré la source. Les talibans ont également fait état de victimes, mais il n'y a toujours pas d'informations précises à ce sujet.
Malgré les efforts diplomatiques internes et régionaux, l'Afghanistan continue d'être en proie à une violence quotidienne. Le 13 juillet, une voiture piégée a explosé devant le bâtiment de la Direction de la sécurité nationale (NDS) dans la ville d'Aybak, dans la province de Samangan, au nord du pays. L'attaque a été suivie d'un affrontement armé, qui a fait au moins dix morts. L'explosion d'une mine le long d'une route dans la province orientale de Ghazni a causé la mort d'un policier le matin du 8 juillet. Le même jour, un attentat suicide à la bombe a frappé le quartier général de la police à Kandahar.
L'Afghanistan connait un climat d'instabilité depuis des décennies. Les Talibans se sont imposés comme le groupe dominant après l'effondrement du régime pro-soviétique, pour ensuite prendre le contrôle d'une grande partie du pays à partir de 1996, à l'issue d'une guerre civile sanglante entre les groupes militants locaux. Les troupes américaines, en 2001, se sont installées dans le pays, avec pour objectif de renverser les autorités de Kaboul, alors soutenues par les Talibans, qui avaient donné asile à Al-Qaida, l'organisation terroriste responsable des attaques du 11 septembre 2001contre les tours jumelles du World Trade Center à New York.
Avec l'invasion américaine et l'intervention de l'OTAN en août 2003, les talibans sont revenus pour mener de nombreuses offensives afin de déstabiliser le pays. Le 29 février 2020, les États-Unis et les Talibans ont signé un accord de paix "historique" à Doha, au Qatar. Cependant, cet accord n'a pas encore apporté la stabilité au pays, qui reste secoué par la violence et fortement divisé.

Les commentaires sont fermés.