Syrie : La Russie annonce l'arrestation de militants entraînés par les Américains pour recueillir des informations sur des cibles russes et iraniennes

Imprimer

L'agence d'État russe RIA Novosti a rapporté que trois combattants du groupe Maghayir al-thawra (Commandos de la révolution - photo ci-dessus) avaient été arrêtés près de Palmyre. Ils étaient an mission pour recueillir des informations sur les installations militaires russes, iraniennes et syriennes. Le groupe venait d'Al-Tanf, où se trouve la base militaire américaine.
Deux des détenus, Jasem al-Ali et Abdullah al-Mishuat ont reconnu être membres du groupe Maghayir al-thawra. Le groupe était composé de huit personnes: sept soldats et un guide, un contrebandier qui servait également de guide pour les membres du groupe. "Nous sommes partis en motocyclette et nous sommes entrés dans un champ de mines ... Nous nous sommes perdus et ne savions pas où aller, parce que le guide était mort. Nous cherchions une issue, mais, nous avons été capturés et les troupes syriennes nous ont emmenés ici (à Tadmor) ... Nous avions été envoyés pour effectuer des missions de renseignement dans la province de Rakka, dans la ville d'Al-Mansoura ... Nous devions réunir des informations sur les sites russes, iraniens et syriens ... Nous avons reçu des milliers de dollars pour cette tâche, mais tout l'argent a été perdu dans l'explosion de la mine."
Le troisième détenu, Muhammad Taeshmellan a révélé qu'il était boulanger dans le camp de réfugiés de Rukban avant de rejoindre le groupe Maghayir al-thawra. Les détenus étaient en possession de mitrailleuses, de grenades, une grande quantité de munitions, de l'argent et même de la drogue, selon l'agence russe.
RIA Novosti révèle également que l'un des détenus, Abdullah al-Mishuat, a déclaré avoir été entraîné sous la supervision d'instructeurs américains: "Les instructeurs américains nous ont appris à manipuler tous les types d'armes. Toutes les armes étaient de fabrication américaine. J'ai vu des instructeurs américains qui venaient se former." Mais les séances d'entraînement étaient dirigées par les Syriens. Les Américains observaient, vérifiaient et évaluaient le déroulement des entraînements à distance. Les entraînements étaient difficiles. Ils duraient deux à trois heures au moins."

Carte.jpeg

Base américaine-2.jpeg
Base américaine d'al-Tanf

 

 

Les commentaires sont fermés.