Tchad : huit soldats tués dans l’explosion d’une mine dans la région du Lac Tchad

Imprimer

Au moins huit militaires tchadiens ont été tués et une dizaine d'autres blessés lors du passage de leur véhicule sur une mine dans la région du Lac Tchad.
"Le 8 juillet, huit de nos soldats sont tombés et une dizaine d’autres ont été blessés lorsque l’un des véhicules de leur contingent a sauté sur une mine de Boko Haram à Kalam, localité située dans la zone du Lac Tchad", a expliqué le gouverneur de la province du Lac, Abadi Saïr Fadoul.
La zone du Lac Tchad est, depuis 2015, la cible d’attaques récurrentes perpétrées par le groupe terroriste nigérian Boko Haram.
Les pays riverains du Lac Tchad ( Cameroun, Niger, Tchad et Nigeria) luttent depuis près de cinq ans contre ces terroristes au sein de la Force Mixte Multinationale (FMM), une coalition militaire régionale appuyée par des comités de vigilance locaux.
"Mais leur engagement discontinu et des problèmes de financement combinés à une planification désordonnée ont nui à l'efficacité de cette force", a récemment déclaré l’ONG International Crisis Group.
Pour mieux faire face aux terroristes de Boko Haram, l’ONG estime que la FMM doit renforcer ses capacités de planification, de coordination et d’échange de renseignements.

Les commentaires sont fermés.