Liban : le Hezbollah a ouvert un point de contrôle privé à la frontière avec la Syrie

Imprimer

La milice chiite libanaise Hezbollah a aménagé un poste frontière «privé» à la frontière libano-syrienne, à proximité de la localité syrienne de Zabadani. Ce poste n'est pas contrôlé par les autorités libanaises.
Le passage a été nouvellement aménagé dans une zone géographique non couverte par le dernier point radar et une salle de contrôle thermique installée par l'armée britannique, et remise à l'armée libanaise pour surveiller la frontière libano-syrienne.
Initialement, il était prévu que le poste de contrôle du Hezbollah ne serait utilisé que pour les mouvements des miliciens impliqués dans le conflit syrien.
Cependant, il fonctionne depuis quelques jours comme un poste frontière ordinaire.
Selon des résidents locaux, le Hezbollah prévoit d'importer des fournitures humanitaires de Syrie dans la vallée de la Bekaa. Ainsi, le groupe espère alléger la situation de ses partisans qui subissent les effets de la crise économique la plus critique de l'histoire libanaise.
L'ouverture du point de passage au trafic civil intervient à un moment où les autorités libanaises affirment leur intention de mettre un terme aux points de passage illégaux qui servent aux opérations de contrebande du diesel, de la farine et des médicaments. Au cours du mois de juin, l'armée libanaise a fermé de nombreuses routes illégales destinées à la contrebande à travers la frontière libano-syrienne, notamment des passages dans la région du Hermel qui ont été obstrués par des bermes de terre.
Des informations ont également indiqué que l'armée resserrait sa surveillance pour empêcher les contrebandiers, y compris les éleveurs de bétail qui traversent la frontière, même dans les zones géographiques à cheval sur la frontière dans la chaîne orientale.

Lien permanent Catégories : Bekaa, HEZBOLLAH, LIBAN 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.