Syrie: plus de 235.000 déplacés du fait des récents combats dans le nord-ouest

Imprimer

Cet article a été aussi publié en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe)

Plus de 235.000 Syriens ont été déplacés en près de deux semaines du fait de l’intensification des combats et des bombardements du régime et de son allié russe dans la province d’Idleb (nord-ouest), a indiqué vendredi l’ONU.
Ces déplacements massifs, recensés entre le 12 et le 25 décembre, ont surtout concerné la ville-clé de Maaret al-Nouman et ses environs, « quasiment vidée » de ses habitants qui se dirigent plus au nord, a ajouté l’ONU dans un communiqué.

Les commentaires sont fermés.