Arar (poste frontière avec l'Irak)

  • L'Irak et l'Arabie saoudite rouvrent un poste-frontière fermé depuis 30 ans

    Imprimer

    L'Irak et l'Arabie saoudite ont rouvert mercredi leur principal poste-frontière, Arar, fermé depuis trente ans, une nouvelle étape du réchauffement diplomatique entre Riyad et Bagdad.

    En 1990, lorsque Saddam Hussein a envahi le Koweït, l'Arabie saoudite a rompu ses relations diplomatiques avec l'Irak et n'a réellement repris langue avec Bagdad qu'en 2017, près de 15 ans après la chute du dictateur irakien. Aujourd'hui, Riyad entend revenir avec force sur le marché irakien, un pays à l'industrie et l'agriculture en berne, inondé de produits iraniens et turcs.