Ukraine : Dernières nouvelles des fronts de l'est (23/06/2022)

Severodonetsk
Le gros des forces ukrainiennes s'est retiré à Lysychansk, ne laissant derrière elle que quelques unités qui combattent encore dans l'usine chimique Azot où se trouveraient encore des civils. Ces unités mettent en œuvre des tactiques utilisées dans l'usine Azov de Mariupol, se cachant dans les souterrains de l'usine Azot.
w720h405fill.jpeg
Yuri Nazaruk.pngOn vient d'apprendre la mort au combat de Yuri Nazaruk (photo), commandant de la direction principale du renseignement ukrainien (GUR). Il a été été tué à Severodonetsk Il avait participé à la tentative d'extraction héliportée à Mariupol.

Lysychansk
Environ 5000 soldats ukrainiens se trouvent dans le secteur de Lysychansk, mais leur situation pourrait rapidement devenir délicate car le sud et le sud-est Lysychansk sont désormais entièrement sous le contrôle de l'armée russe.
Les localités de Vovchyrovka, Loskutivka et Rai-Oleksandrivka ont été occupées par les forces russes ainsi que les hauteurs au nord-nord-est, ce qui leur permet de diriger directement les frappes d'artillerie sur l'axe logistique principal des unités ukrainiennes.
La route stratégique Seversk-Lysychansk est sous les tirs de mortiers russes, comme l'a rapporté Paul Ronzheimer, correspondant du journal allemand Bild, ce qui signifie que Lysychansk est menacée d'encerclement. Vidéo.
Des combats ont lieu actuellement dans les zones industrielles au sud de Lysychansk . Les  24e,  80e  brigades et  la 110e brigade de la. défense territoriale sont retranchées dans les usines de gélatine et de caoutchouc.
2022:06:23.jpeg

FV67K2cXoAALX14.png

La poche de Hirske est désormais complètement fermée. Il semble que les forces ukrainiennes aient réussi à évacuer la poche pour éviter l'encerclement, mais environ 500 soldats ukrainiens résistent toujours à l'intérieur et ont même réussi à résister à un assaut russe à Katerynivka.
Lors de la bataille de Mirnaya Dolina, le 34e bataillon de la 57e brigade d'infanterie motorisée de l'armée ukrainienne, a subi des pertes considérables. On parle de 150 tués et d'environ 450 blessées en 2 jours.
FV5LMgMWAAECJM9.jpegFV7HE67XwAAwgGB.jpeg

Bakhmut 
Les forces armées ukrainiennes se sont retirées du village de Kodema. Les troupes russes se déplacent vers la périphérie sud-ouest de Bakhmut (Artemovsk).
FV8RnqeUcAAksmu.jpegZaporozhye
Au Sud de Zaporozhe, les forces ukrainiennes se préparent une nouvelle contre-offensive en direction de Vasilyevka, le long du Dniepr. Des unités de la Légion internationale sont arrivées à Kamenskoye (Kamyanske) pour renforcer le groupe d'attaque.
FV6olakXkAI5e5U.jpeg

commandant Andrii Verkhohliad.pngKharkiv
On a appris que Le commandant Andrii Verkhohliad (photo ci-contre), chef d'un bataillon de la 72e brigade mécanisée, a été tué au feu au nord-ouest de Kharkiv, jeudi 23 juin. C'était un vétéran de la guerre du #Donbass : il avait notamment été engagé sur Avdivka en janvier 2017.

Les systèmes HIMARS sont arrivés des États-Unis, selon le Ministère ukrainien de la défense
Jeudi 23 juin, le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiy Reznikov, a annoncé l'arrivée dans le pays des systèmes de missiles d'artillerie hautement mobiles américains HIMARS transférés par les États-Unis.

"Les HIMARS sont arrivés en Ukraine. Merci à mon collègue américain et ami le secrétaire américain à la Défense Lloyd J. Austin III pour ces armes puissantes ! L'été sera chaud pour les occupants russes. Et le dernier pour certains d'entre eux", a écrit Reznikov sur sa page Twitter.

Début juin, le sous-secrétaire américain à la Défense, Colin Kahl, avait déclaré lors d'un briefing que les États-Unis allaient transférer quatre systèmes HIMARS et des munitions à l'Ukraine.

Dans le même temps, il a expliqué la position du Pentagone sur les cibles acceptables, indiquant comme telles toutes les cibles sur le territoire reconnu de l'Ukraine. Les États-Unis ont reçu des assurances de l'Ukraine que les systèmes HIMARS ne seraient pas utilisés pour des frappes sur le territoire russe. Mais, apparemment, cela ne signifie pas que les États-Unis s'opposeront si l'Ukraine utilise HIMARS pour frapper des cibles militaires sur le territoire de la RPD, de la RPL ou de la Crimée. "L'Ukraine défend son territoire, tout ce qu'ils font sur le territoire ukrainien est défensif dans ce contexte. Une assurance formelle est qu'ils n'utiliseront pas ces systèmes contre des cibles sur le territoire russe", a expliqué Colin Kahl.
2074566.jpeg

Canons Caesars français
Contrairement aux informations parues sur les réseaux sociaux, aucun canon français mis à la disposition de l'armée ukrainienne n'a été capturé ou détruit par l'armée russe.

19:38 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |