Burkina Faso : L'armée burkinabé se dote d'équipements et de véhicules de défense turcs pour la lutte antiterroriste (17/09/2021)

Le Burkina Faso se dote d'équipements et de véhicules de défense turcs pour la lutte antiterroriste.

Le Burkina Faso qui souhaite renforcer son armée pour mieux lutter contre les organisations terroristes, a approfondi sa coopération avec la Turquie dans le domaine militaire, ces dernières années.

La valeur des exportations turques de matériel de défense et aéronautique réalisées vers le Burkina Faso pendant les huit premiers mois de 2020, a été de 277 mille dollars.

Ce chiffre est passé à 6 934 000 dollars dans la même période de 2021. Il s'agit donc d'une hausse de 2 403%.

Le Burkina Faso utilise depuis un certain temps le véhicule blindé tactique Cobra, produit par l'entreprise turque Otokar.

Le pays a ensuite cherché à diversifié les produits turcs qu'il importe : lors de sa visite en Turquie en 2019, le Président burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré a signé un accord de coopération d'industrie de défense.

L'une des principales entreprises turques actives dans ce secteur est l'entreprise ASELSAN. L'entreprise ASFAT a également signé un contrat pour exporter des équipements mécaniques de déminage.

Le ministre burkinabè de la Défense, Aimé Barthélemy Simporé a participé au 15ème Salon international de l'Industrie de la défense (IDEF'21) à Istanbul, au mois d'août 2021.

Un contrat a été signé en marge du salon, entre les entreprises turques et les forces du G5 Sahel (formé par le Mali, la Mauritanie, le Tchad, le Burkina Faso et le Niger).

Suivant ce contrat, la Société anonyme turque de l'Industrie mécanique et chimique livrera au G5 Sahel des fusils et des munitions.

La Direction de l'Industrie de la défense de la Présidence de la République de Turquie et le G5 Sahel ont en outre signé une déclaration de volonté visant à renforcer la coopération dans le domaine.

Selon les estimations, le Burkina Faso a dépensé 1,3 milliard de dollars pour la lutte antiterroriste depuis 2018.

Les groupes affiliés à l'al-Qaïda et Daech, actifs au Mali, mènent fréquemment des attaques dans le nord et l'est du Burkina Faso, depuis 2015.

16:39 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |