L'Espagne extrade un militant algérien accusé d'appartenir à un "groupe terroriste" (23/08/2021)

Les autorités espagnoles ont rextradé un militant algérien accusé d'« appartenance à un groupe terroriste » contre lequel un mandat d'arrêt international a été lancé ainsi que trois autres militants, selon une source judiciaire et des médias locaux, qui ont indiqué qu'il était incarcéré lundi. 

Le 20 août, le ministère espagnol de l'Intérieur a rendu une décision d'extrader le gendarme fugitif Mohamed Abdullah, 33 ans, avec une interdiction de pénétrer sur le sol espagnol pendant 10 ans, en raison de son affiliation au mouvement Rashad, classé comme " terroriste » selon un avis d'expulsion.

Les médias locaux ont rapporté qu'il est arrivé en Algérie samedi soir, dimanche, et a comparu lundi matin devant le juge d'instruction, qui a ordonné son incarcération provisoire.

mDKXepAB.jpegSelon le journal Al-Watan paru aujourd'hui, "Mohamed Abdullah (photo) et une trentaine d'immigrés ont été transportés sur un bateau, samedi, d'Almeria en Espagne vers l'Algérie".

Une source judiciaire a confirmé à l'AFP que "Mohamed Abdallah était en Algérie et avait comparu devant la justice civile, en attendant sa comparution devant le tribunal militaire", considérant que la gendarmerie nationale est affiliée à l'armée.

mandats d'arrêt
Le 22 mars, le procureur algérien avait émis quatre mandats d'arrêt internationaux contre quatre militants qui avaient fui à l'étranger, dont Mohamed Abdallah, les accusant d'appartenir à un "groupe terroriste".

L'accusation a clairement indiqué que les chefs d'inculpation sont « le crime d'implication dans un groupe terroriste qui commet des actes visant la sécurité de l'État, l'unité nationale et le crime de financement d'un groupe terroriste qui commet des actes visant la sécurité de l'État, et un délit de blanchiment d'argent dans le cadre d'un groupe criminel.

Les autres accusés sont l'ancien diplomate britannique Mohamed Larbi Zitout, l'un des fondateurs du mouvement Rachad, que l'Algérie a qualifié d'organisation terroriste en mai.

 Ainsi que le blogueur Amir Boukhars, dit « Amir DZ », qui réside en France et l'ancien capitaine dans l'armée et écrivain Hicham Abboud, également résidant en France, et tous publient quotidiennement des vidéos sur les réseaux sociaux contre le régime algérien.

La Suisse est une plaque tournante du Rachad, puisqu’elle accueille une partie des cadres de Rachad (droiture en arabe). Créé en 2007, ce mouvement prône un changement «radical» du système politique algérien dominé par l’armée. Parmi ses dirigeants, on retrouve d’anciennes figures de l’islam politique algérien, ou proches de cette mouvance. Le site internet de Rachad est aussi hébergé en Suisse.

 

20:51 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |