Syrie : La Russie arrête l'offensive des forces d'Assad et des milices iraniennes sur Deraa (12/08/2021)

Des sources médiatiques russes ont annoncé la décision du commandement militaire syrien de la ville de Deraa d'arrêter son attaque contre la ville de Deraa et la partie occidentale de la province, dans ce qu'il a décrit comme "en réponse à une initiative présentée par l'allié russe".

Assad et des mercenaires iraniens cessent leur attaque contre Deraa
Selon ce qui a été rapporté par l'agence de presse russe « Spoutnik », « le commandement des opérations de l'armée arabe syrienne à Deraa a approuvé un cessez-le-feu complet et immédiat, après que la proposition russe ait été reçue hier après-midi, mercredi 11 août, comme une dernière tentative d'une solution pacifique pour empêcher le lancement d'une opération militaire potentiellement coûteuse.

Détails de la proposition russe
Selon les détails fournis par la source russe, Moscou a suggéré que ce qu'elle a décrit comme des "groupes armés" dans (quartier de Daraa Al-Balad) s'engagent à remettre leurs armes à l'État syrien conformément aux termes de l'accord de réconciliation qui a été conclu sous les auspices russes en 2018, et l'extraction des rebelles qui rejettent l'accord vers la région du Grand Edleb contrôlée par les jihadistes de Hayat Tahrir ash-Sham.

Ceci est la dernière solution pacifique 
Les sources ont confirmé que la proposition de l'allié russe est la dernière solution pacifique pouvant être mise en œuvre afin d'éviter une action militaire qui pourrait s'imposer au cas où des "groupes armés" ne respecteraient pas ses termes.

Les forces du régime, en particulier la quatrième division, dirigée par le général de division Maher, frère du chef du régime syrien, appuyées par des milliers de milices iraniennes, ont lancé une attaque contre Daraa al-Balad, faisant des dizaines de morts et de prisonniers avant de reculer face à la résistance des défenseurs de la ville assiégée et affamée depuis près de deux mois.

Cette  médiation n'est pas la première de la Russie pour arrêter les combats mais les milices iraniennes ont souvent violé les accords appuyant les tentatives de la quatrième division de s'emparer de la région rebelle.

20:18 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |