Pakistan : Un policier tue au couteau un homme acquitté de l'accusation de blasphème (03/07/2021)

Un policier pakistanais a tué, avec un couteau de boucher, un homme acquitté il y a plusieurs années par un tribunal d'une accusation de blasphème, a annoncé la police samedi 3 juillet 2021.

Waqas Ahmed avait été jugé en 2016 pour blasphème après une publication sur Facebook, mais le tribunal l'avait acquitté. Le policier, Abdul Qadir, décrit comme n'ayant jamais accepté ce verdict, l'a attaqué vendredi soir, armé d'une feuille de boucher, dans la ville de Rahim Yar Khan, dans la province du Penjab, dans l'Est du Pakistan.

Ce policier "prévoyait de l'attaquer depuis 2016, l'accusant d'avoir manqué de respect au prophète Mohammed", a expliqué à l'AFP un responsable de la police, Rana Muhammad Ashraf.

Un porte-parole de la police, Ahmed Nawaz, a confirmé l'agression mortelle, ajoutant que le frère de la victime avait été blessé. "L'agent de police s'est livré volontairement à la police", a-t-il ajouté.

La victime et son meurtrier présumé étaient tous deux issus de la même tribu et du même village, selon la police qui enquête pour savoir si des différends personnels les opposaient.

La question du blasphème est particulièrement sensible au Pakistan, où elle transcende les frontières entre les partis. La loi pakistanaise prévoit la peine capitale pour quiconque est reconnu coupable d'avoir insulté l'islam ou le Prophète. Au Pakistan, même des allégations non prouvées d'offense à l'islam peuvent entraîner assassinats et lynchages.

La loi pakistanaise sur le blasphème est accusée par ses opposants d'être instrumentalisée pour régler des conflits personnels ou contre les minorités religieuses, mais elle est défendue bec et ongles par les islamistes.

 

18:44 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |