La Turquie recrute toujours des mercenaires pour combattre en Libye (21/02/2021)

La Turquie recrute toujours des militaires syriens pour combattre en Libye, a rapporté le 21 février l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Dans un rapport, l'OSDH a déclaré qu'Ankara continuait d'ignorer l'accord intra-libyen conclu le 23 octobre 2020. L'accord stipulait que tous les combattants étrangers devaient quitter le pays dans les trois mois. La date limite a pris fin le 23 janvier. Cependant, les miliciens syriens recrutés par la Turquie sont toujours en Libye.

«Les mercenaires qui ont été envoyés par le gouvernement turc pour servir ses intérêts en Libye sont toujours là et leur retour est toujours suspendu», lit-on dans le rapport de l'OSDH. «Au contraire, il y a des opérations de recrutement continues à l'intérieur de la Syrie afin d'envoyer des militants en Libye.»

Selon de récents rapports de l'OSDH, la Turquie a envoyé plus de 18 000 mercenaires syriens en Libye depuis 2019. Beaucoup sont rentrés. Cependant, des milliers sont toujours là.

Les mercenaires syriens soutenus par la Turquie ont aidé les forces fidèles au Gouvernement d'Accord National (GNA) à repousser une attaque à grande échelle de l'armée nationale libyenne contre la capitale, Tripoli. De plus, ils ont pris part à une série d'attaques qui ont vu les forces gouvernementales capturer des zones clés du nord-ouest et de l'ouest de la Libye.

La situation en Libye est actuellement stable. Le 5 février, le Forum de dialogue politique libyen a élu un nouveau Conseil présidentiel sous la supervision de l'ONU.

Malgré les progrès récents du processus de paix libyen, la Turquie ne semble pas vouloir mettre un terme à son intervention dans le pays. Ankara souhaite établir des bases permanentes pour ses forces dans l'ouest de la Libye et sur ses côtes, selon plusieurs rapports.

18:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |