Liban: le camp palestinien de Nahr Al-Bared se lève contre la faim (30/01/2021)

Le camp palestinien de Nahr al-Bared, près de la ville de Tripoli, dans le nord du Liban, a été témoin d'une manifestation populaire massive pour protester contre la détérioration des conditions de vie.

Les manifestants ont scandé des slogans dénonçant l'échec de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) à aider les réfugiés à faire face à la crise économique provoqué par le confinement général au Liban depuis deux semaines.

Les manifestants ont également dénoncé la négligence des factions palestiniennes à l'égard de la réalité des réfugiés, qu'ils ont qualifiée de détériorante, appelant à une assistance immédiate et urgente pour les aider à faire face à la crise qui  les condamé à la «faim».

Les militants palestiniens ont mis en garde contre une "intifada de la faim" .

L'activiste palestinien Abu Ramez Bishtawi a déclaré dans un communiqué de presse que ce qui se passe dans le camp de Nahr al-Bared aujourd'hui reflète la gravité des conditions de vie de la population.

Une grande partie de la population recherche des associations qui distribuent du pain, car le paquet de pain est devenu hors du pouvoir d'achat de beaucoup.

Bashtawi a mis en garde contre la colère des habitants du camp, soulignant que les manifestants sont en colère contre tout le monde et contre toutes les personnes qui les négligent, et que personne n'est à leur tête à l'exception de la faim du peuple et de son sentiment d'être marginalisé par les factions (palestiniennes) et l'UNRWA."

Les manifestants, des jeunes hommes et des femmes, des enfants et des personnes âgées, portaient des banderoles sur lesquelles ils avaient écrit : "Ne nous laissez pas avoir faim, marchands de crise."

Il est à noter que la manifestation à Nahr al-Bared est la première du genre dans un camp de réfugiés palestiniens au Liban depuis l'aggravation de la crise, en particulier depuis le confinement général imposé au pays et qui s'ajoute  aux explosions sociales dans le pays. Les habitants libanais de Tripoli protestent également contre l'effondrement de la vie économique, la hausse des prix provoqué parl'effondrement du taux de change de la livre libanaise par rapport au dollar.

 

 

 

 

19:29 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |