Sahara occidental: les indépendandistes sahraouis du Polisario affirment avoir bombardé la zone frontière de Gerguérat (24/01/2021)

Les indépendandistes du Front Polisario ont bombardé la zone de Gerguérat, à la frontière du Maroc et de la Mautitanie, dans la nuit de samedi à dimanche, a indiqué l'agence de presse sahraouie SPS dans un communiqué.
 
"L'armée sahraouie a lancé quatre missiles en direction (...) de Gerguérat", a précisé SPS en citant un chef militaire sahraoui. 

Des témoins ont affirmé que le Maroc avait répondu aux sources des bombardements et que ses avions militaires survolaient les lieux et avaient été aperçus près de la ville mauritanienne de "Inal", qui borde le Sahara occidental. C'est la première fois que des combattants du Polisario bombardent le poste frontière de «Guerguerat», après que le Maroc en ait pris le contrôle total en novembre dernier.
 
Le communiqué fait état également d'attaques le long du mur de sécurité qui sépare les combattants sahraouis des forces marocaines dans ce territoire désertique disputé depuis le départ des colons espagnols.
 
Dans des enregistrements audio qui circulent sur YouTube, des témoignages de camionneurs évoquent trois ou quatre tirs de missiles et avoir entendu les bombardements près de la station d'essence du poste-frontière de Guerguerat. L'un deux dit avoir été tout près des missiles. Un autre routier précise que "tous les camions sont partis car ils ont eu très peur". Ces témoignages n'ont pu être authentifiés de source indépendante.
 
Selon un haut responsable marocain joint par l'AFP à Rabat, "il y a eu des tirs de harcèlement à proximité de la zone de Guerguerat, mais cela n'a pas touché l'axe routier, le trafic n'a pas été perturbé". "Ça s'inscrit dans un cycle de harcèlement depuis plus de trois mois" et "cela dure depuis un certain temps, il y a une volonté de créer une guerre de propagande, une guerre de médias, sur l'existence d'une guerre au Sahara", mais "la situation est normale", a-t-il assuré.
 
 Le haut responsable marocain, lui, évoque "une volonté de créer une guerre de propagande sur l'existence d'une guerre au Sahara".
 
Le Maroc avait lancé le 13 novembre une opération militaire dans la zone-tampon de Guerguerat, à l'extrême sud de l'ancienne colonie espagnole, pour en chasser un groupe de militants sahraouis qui bloquait une route de transit vers la Mauritanie voisine.

1-28.jpg

09:31 | Lien permanent | Commentaires (0) | | | | |