Ansar Beit el-Maqdess

  • Égypte: L'Etat islamique revendique l'explosion d'un gazoduc au nord du Sinaï

    Imprimer

    Un gazoduc situé dans la région du nord du Sinaï a fait l'objet d'une violente explosion. Les forces locales ont réussi à contenir le feu, mais quelques heures après l'incident, l'État islamique a revendiqué la responsabilité de l'incident.

    L'explosion a eu lieu le 19 novembre, près d'al-Arish, dans une zone du Sinaï qui continue de faire face à la présence de l'Etat islamique. Plus précisément, le gazoduc touché par l'accident est situé dans le village d'Al-Touloul, à l'est de Bir Al-Abd, et est considéré comme l'un des plus importants pour le transport de gaz entre l'Égypte et Israël. Selon les rapports du porte-parole de l'armée égyptienne, Tamer Al-Rifai, les forces du Caire ont réussi à maîtriser le feu, et jusqu'à présent, aucun dommage matériel majeur ni aucune victime n'a été signalé. Le même al-Rifai a ensuite déclaré que des enquêtes avaient été lancées pour découvrir les causes de l'accident. Pour sa part, la société publique de gaz naturel GASCO a indiqué que les pipelines étaient sécurisés et les vannes de régulation fermées, tandis que la route d'accès au gazoduc était temporairement fermée à la circulation.

    L'État islamique, et plus précisément son organisation affiliée Wilayat Sinai, ont revendiqué la responsabilité de ce qui s'est passé le soir du 19 novembre. Plus précisément, l'organisation a rapporté avoir posé des engins explosifs près du pipeline, qui a été la cible d'attaques similaires depuis février 2011. L'objectif de Wilayat Sinai est d'arrêter le pompage de gaz vers Israël, ainsi que couper l'alimentation électrique des usines de l'armée égyptienne dans le centre du Sinaï.

    L'un des derniers épisodes similaires s'est produit le 2 février . Selon les agents de sécurité locaux, il y avait au moins 6 hommes armés masqués qui avaient placé des explosifs sur le pipeline. L'incendie qui en avait résulté avait causé des dommages matériels en particulier sur la section égypto-israélienne, mais, selon des sources, cela n'avait pas affecté les exportations de gaz du champ israélien de Leviathan vers l'Égypte. L'incident a eu lieu après que le ministère égyptien du pétrole et des ressources minérales a annoncé le 15 janvier que le pompage du gaz naturel du champ israélien de Leviathan avait commencé et que le gaz résultant serait exporté vers l'Égypte. , sur la base des accords précédemment conclus.

    Toute la région du Sinaï, zone de jonction entre les continents africain et asiatique, vit en état d'alerte depuis des mois. En juillet dernier, l'armée égyptienne s'est trouvée opposée aux militants de l'État islamique à Bir al-Abd, où Wilayat Sinai avait réussi à prendre le contrôle de plusieurs villages dans la zone ouest de cette ville. Des combats ont eu lieu le 22 juillet, après que le Caire ait affirmé avoir déjoué une attaque terroriste dans la région du nord du Sinaï, tuant 18 militants. Depuis lors, des mines et des explosifs ont été posés à des points stratégiques des villages de Bir al-Abd, empêchant les forces égyptiennes de traquer les insurgés. Pour cette raison, l'armée du Caire a eu recours aux bombardements aériens, risquant de faire un grand nombre de victimes civiles.

    Wilayat Sinai trouve son origine dans un autre groupe, Ansar Beit al-Maqdis, qui a regroupé plusieurs militants actifs dans la région du Sinaï. En 2014, Wilayat Sinai a prêté allégeance à Daech, en prenant son nom actuel. On estime que le nombre de combattants varie entre 1 000 et 1 500, opérant principalement dans cette région, mais également responsables de certaines attaques dans d'autres zones égyptiennes. De plus, le 2 novembre 2019, cette organisation a prêté allégeance au nouveau chef de l'État islamique, Abu Ibrahim al-Hashemi al-Quraishi.

    Dans ce contexte, avec l'ordonnance numéro 596 du 26 octobre 2020, le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi, a prolongé l'état d'urgence dans tout le pays pour la quinzième fois consécutive. En fait, l'Égypte est en état d'urgence continu depuis le 10 avril 2017, lorsqu'une série d'attentats à la bombe contre certaines églises situées dans les gouvernorats du Caire et d'Alexandrie a entraîné la mort d'environ 47 personnes. Bien que la Constitution égyptienne ne prévoie la promulgation de l'état d'urgence que pour six mois consécutifs, le président égyptien s'est souvent précipité ces dernières années pour le renouveler avant même la date limite fixée.

  • Egypte : l'armée en difficulté dans le Sinaï face à l'Etat islamique

    Imprimer

    L'armée égyptienne est engagée depuis des jours dans une confrontation armée avec les militants de l'État islamique dans la péninsule du Sinaï après que les insurgés aient occupé quatre villages près de la ville de Bir Al-Abd la semaine dernière. Jusqu'à présent, au moins trois soldats et des dizaines de civils ont été tués dans les affrontements. Bir Al-Abd est situé dans le gouvernorat du Nord Sinaï et a été le théâtre de l'attaque extrémiste la plus meurtrière de l'histoire du pays lorsque les militants du Wilayat Sinaï (affiliés à l'Etat islamique) ont pris d'assaut une mosquée soufie le 24 novembre 2017, tuant 311 fidèles. "Wilayat Sinai" est la filiale égyptienne de Daech et est la même organisation qui assiège les villages du gouvernorat depuis des jours.
    L'offensive des jihadistes a commencé peu après que le Caire ait déclaré, le 22 juillet, qu'il avait déjoué un attentat terroriste dans la région du Sinaï du Nord, tuant 18 militants. Depuis lors, les mines et les explosifs improvisés placés à des points stratégiques autour des villages ont entravé la capacité de l'armée à chasser les insurgés. Les soldats ont donc essayé de recourir à des bombardements aériens pour combattre les rebelles, au risque de faire un nombre élevé de victimes civiles. L'armée de l'air égyptienne a lancé plus de 25 raids aériens sur des positions des islamistes près des villages de Bir Al-Abd le lundi 27 juillet. Selon des témoins, les attaques ont détruit une clinique médicale et un certain nombre de maisons, sans causer encore de morts.
    Avant d'occuper les villages, les jihadistes de Wilayat Sinaï avaient lancé une attaque sur un camp militaire à Rabaa la semaine dernière. Les Islamistes ont d'abord fait exploser deux voitures piégées avant de tirer à l'arme antichars contre les militaires, déclenchant des combats intenses et des frappes aériennes sur les positions de l'Etat islamique. Le islamistes de l'Etat islamique ont revendiqué avoir tué 40 soldats lors de cette attaque, ce que nient les sources officielles.
    Selon l'expert du Sinaï, Mohannad Sabry, interviewé par le journal The New Arab, l'offensive sur Rabaa était une tentative de diversion dans l'objectif d'occuper plusieurs villages. Après être entrés dans Bir Al-Abd, les insurgés ont hissé le drapeau noir de Daech et ont installé divers engins explosifs à l'entrée des villages. Selon des témoins locaux, les combattants de Wilayat Sinaï ont d'abord dit aux habitants de ne pas s'inquiéter pour leur sort car leur seule cible était les soldats de l'armée égyptienne. Cependant, peu après, ils ont commencé à poser des pièges et mettre en place des points de contrôle dans tous les villages, forçant des dizaines de personnes à fuir la région. Les mines posées par les militants auraient blessé au moins cinq civils jusqu'à présent, selon le journal The New Arab.
    La région du Sinaï, zone de jonction entre les continents africain et asiatique, est un théâtre d'opérations militaires depuis des années. Le 9 février 2018, l'armée égyptienne a lancé une campagne, appelée "Opération globale - Sinaï", dans le but de reprendre le contrôle de la région aux rebelles islamistes et autres criminels qui compromettent la sécurité et la stabilité du pays. Dans ce contexte, le 3 mai, l'armée égyptienne a revendiqué avoir tué environ 126 militants islamistes présumés dans la province du Sinaï, lors d'une série de raids militaires menés au cours des mois précédents. Selon les derniers chiffres officiels, le nombre de terroristes islamistes tués depuis le lancement de l'opération s'élève à 970.
    Le Global Terrorism Index 2019 place l'Égypte en onzième position parmi les pays les plus touchés par la menace terroriste. Depuis le coup d'État du 3 juillet 2013 qui a renversé l'ancien président islamiste Mohamed Morsi, membre des Frères musulmans, des centaines de soldats et de policiers sont morts dans des attentats perpétrés par des groupes extrémistes. Parmi les organisations les plus actives figure le Wilayat Sinaï, anciennement appelé Ansar Beit al-Maqdes. En 2014, Beit al-Maqdes a prêté serment d'allégeance à l'Etat islamique et pris le nom de Wilayat Sinaï. On estime que le nombre de membres de l'Etat islamique oscille entre 1 000 et 1 500. Ils opèrent principalement dans la région du Sinaï, mais ils ont également mené quelques attaques dans d'autres parties de l'Egypte.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Frontlive-Chrono du samedi 22 au lundi 24 février 2020

    Imprimer

    Ces articles ont été aussi publiés en : enEnglish (Anglais) ruРусский (Russe) arالعربية (Arabe) deDeutsch (Allemand) esEspañol (Espagnol) itItaliano (Italien) nlNederlands (Néerlandais) plpolski (Polonais) pt-ptPortuguês (Portugais - du Portugal)

    Les articles de Frontlive-Chrono sont accessibles aux seuls abonnés
    – Se connecter en utilisant le mot de passe et cliquer sur « rester connecté ».
    – Pour les lecteurs qui ne seraient pas encore abonnés,  cliquer sur « s’abonner » dans la barre d’outils, choisir le type d’abonnement en cliquant sur une des durées proposées et suivre les instructions.
    – Trois types d’abonnements: 12€/mois – 60€ pour six mois ou 100€ pour un an.
    Les abonnés bénéficient d’un accès à tous les articles protégés listés dans « catégories ».


    L’Arabie saoudite affirme avoir déjoué une attaque des houthis en mer Rouge

    Les forces navales de la coalition conduite par l’Arabie saoudite au Yémen ont déjoué dimanche une « attaque terroriste imminente » planifiée par les rebelles chiites houthis dans le sud de la mer Rouge, annonce la coalition. Dans un communiqué relayé par l’agence saoudienne de presse SPA, le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition, précise que…CONTINUER LA LECTURE


    Egypte .. Exécution du terroriste Hisham Ashmawi

    Lundi 24 février 2020, le terroriste égyptien Hisham Ashmawi a été exécuté dans la prison d’appel du Caire, en présence d’un certain nombre de dirigeants de l’administration pénitentiaire, d’un membre du ministère public, d’un médecin légiste et d’un membre de Dar Al Ifta. Le pouvoir judiciaire égyptien avait rendu deux verdicts définitifs condamnant à mort…CONTINUER LA LECTURE


     

    Israël/Cisjordanie/Gaza : Plusieurs incidents sécuritaires

    Un Palestinien armé d’un couteau tué à JérusalemLes forces israéliennes ont tué samedi 22 février par balles un Palestinien armé d’un couteau qui courait en direction de policiers dans la Vieille ville de Jérusalem, ont indiqué la police et des sources palestiniennes. Samedi matin, « un terroriste s’est approché d’un groupe de gardes-frontières (Magav) à la…CONTINUER LA LECTURE


    Gaza/Israël: Nouveaux tirs de roquettes du Jihad Islamique depuis Gaza vers Israël, lundi 24 février

    Le Jihad islamique a tiré lundi au moins six roquettes depuis la bande de Gaza en direction d’Israël après des frappes nocturnes meurtrières de l’armée israélienne contre ses positions à Gaza et en Syrie, selon des sources concordantes. « Six projectiles ont été tirés de Gaza vers le territoire israélien. Cinq d’entre eux ont été interceptésCONTINUER LA LECTURE


    Niger : 120 terroristes ont été tués lors d’une opération spéciale dans le sud-ouest du pays

    Au moins 120 terroristes ont été neutralisés suite à une opération conjointe entre les Forces armées nigériennes (FAN) et la force française Barkhane, dans le nord de la région de Tillabéri, le long de la frontière avec le Mali. C’est qu’a annoncé le ministre de la Défense nationale dans un communiqué lu le jeudi soir…CONTINUER LA LECTURE


    Syrie : six morts dans des frappes israéliennes dans la nuit près de Damas (OSDH)

    Six combattants pro-régime, dont deux membres du mouvement Jihad islamique, ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi dans des frappes israéliennes près de Damas, a indiqué l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH). Le « Jihad islamique » a confirmé que deux militants avaient été tués par les frappes israéliennes : Salim Salim et…CONTINUER LA LECTURE


    Syrie : L’armée de l’air russe a attaqué les soldats turcs en Syrie, il y a des morts.

    L’Observatoire syrien des droits de l’homme rapporte que les forces aériennes russes et syriennes ont attaqué un poste de l’armée turque à Kansafra, dans le sud de la province d’Idlib. Il y aurait au moins dix morts et blessés. Des véhicules turcs ont été endommagés et plusieurs d’entre eux ont brûlés. Cette frappe aérienne est…CONTINUER LA LECTURE


    Yémen : Les Houthis affirment avoir capturé des pilotes saoudiens…

    Les Houthis yéménites affirment avoir capturé l’équipage de l’avion Tornado de l’armée de l’air saoudienne abattu il y a quelques jours . Les deux pilotes seraient blessés. Selon le rapport, une décision sera prise sur leur sort en temps utile. Les Houthis affirment que l’avion a été abattu par le nouveau système de défense aérienne,…CONTINUER LA LECTURE

    Yémen : Les Houthis affirment avoir capturé des pilotes saoudiens…

    Les Houthis yéménites affirment avoir capturé l’équipage de l’avion Tornado de l’armée de l’air saoudienne abattu il y a quelques jours . Les deux pilotes seraient blessés. Selon le rapport, une décision sera prise sur leur sort en temps utile. Les Houthis affirment que l’avion a été abattu par le nouveau système de défense aérienne,…CONTINUER LA LECTURE

  • Frontlive-Chrono: Principaux évènements du Moyen Orient, Afrique du nord et Sahel du lundi 27 janvier 2020

    Imprimer

    Égypte : le port du niqab interdit pour les enseignantes de l’Université du Caire

    Un tribunal égyptien a tranché en faveur de l’interdiction du port du voile intégral par les professeurs à l’Université du Caire, a-t-on appris lundi de source judiciaire. La Haute cour administrative a rendu samedi « une décision définitive de justice maintenant l’interdiction du port du voile intégral parmi le corps enseignant de l’Université du Caire », décidée…

    L’Etat islamique affirme vouloir cibler Israël

    Le groupe ultra-radical Etat islamique a affirmé lundi 27 janvier, dans un message audio, vouloir lancer une « nouvelle phase » de son « jihad », en ciblant spécifiquement Israël. Cet appel est lancé alors que le président américain Donald Trump reçoit lundi son « ami » Benjamin Netanyahu avant de présenter un plan de paix régional jugé « historique » par Israël…

    Libye: les forces de Haftar avancent vers l’ouest en direction de Misrata

    Les Forces de la Libye orientale (Armée nationale libyenne) de Khalifa Haftar ont cherché dimanche 26 janvier à ouvrir un nouveau front en faisant mouvement vers la ville de Misrata, qui est alliée au Gouvernement d’Accord National (GNA) reconnu par l’ONU. La reprise des combats sape une trêve fragile et survient un jour après que…

  • Une journée du 8 février 2018 très riche en évènements dont vous trouverez les détails sur Frontlive-Chrono

    Imprimer
    FRONTLIVE CHRONO 
    Jeudi 8 février 2018 

    De nouveaux articles ont été mis sur le site Frontlive-Chrono,
    ce jeudi 8 février 2018 :   
    Voilà bientôt deux mois que la formule newsletter, débutée en juillet 2015,  a fait place au site web Frontlive-Chrono.
    Un rappel :  
    Si, en cliquant sur le lien Frontlive-Chrono ci-dessous, vous ne retrouvez par les articles listés et qui vous intéressent, c'est que vous n'êtes pas abonné. Cliquez sur "s'abonner" dans la barre Frontlive-Chrono et laissez vous guider. Vous pourrez ainsi bénéficier des toutes dernières informations géostratégiques qui vous seront utiles.
     
    Une journée du 8 février 2018 très riche en évènements dont vous trouverez les détails sur Frontlive-Chrono.

    Syrie    
    - Le principal évènement concerne le violent affrontement entre l'armée syrienne et les forces américaines  sur la rive orientale de l'Euphrate et qui a coûté la vie à une centaine de soldats syriens. 
    Afghanistan   
    - L'armée de l'air américaine a pilonné plusieurs bases du Mouvement Islamique du Turkestan Oriental (MITO), une organisation islamique ouïghour en lutte ouverte contre le  gouvernement chinois. 
    Egypte :
    L'armée égyptienne est à la veille de lancer une offensive de grande envergure contre les maquis de l'Etat islamique dans le Sinaï. L'état-major égyptien s'attend à un conflit sanglant. 
    Jihadisme
    - Une intéressante étude des services de renseignement permettant d'identifier les signes de radicalisation et ceux annonçant un passage à l'acte. A lire absolument.
    Maldives
    - Une alerte sécuritaire est en cours pour ce pays.
    Turquie
    - Une communication très intéressante sur le déploiement des troupes turques dans plusieurs pays, preuve que la Turquie aspire à jouer le rôle d'une grande puissance régionale.

    ...et beaucoup d'autres informations préparées  en quatre langues (français, anglais, russe et arabe) par nos équipes de seize correspondants. 

    Cliquer sur le lien ci-dessous pour accéder aux articles  :
    Jean René Belliard
    Groupe Ptolémée : +33757910350 

     

  • Egypte : L'armée israélienne a soutenu la tribu Tarabin contre Daech au nord du Sinaï

    Imprimer

    633ème newsletter du groupe Ptolemee

    Le groupe Ptolémée publie sa 633ème newsletter. Le groupe envoie quotidiennement une newsletter aux abonnés pour les informer des principaux évènements qui ont eu lieu au cours de la journée au Moyen orient, en Afrique du nord, au Sahel et les incidents impliquant des mouvements jihadistes à travers le monde.

    Lire la suite

  • 11 soldats égyptiens tués dans le nord du Sinaï par l'Etat islamique - Blog du 26 novembre 2016

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 26 novembre  2016
    Extrait de la 516ème newsletter publiée le 24 novembre sur les évènements du Moyen Orient, d’Afrique du Nord et du Sahel. La totalité de la newsletter est accessible contre abonnement.
    Pour s’abonner, écrire à : ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite