Ansar al-Haqq (affilié à al-Qaïda)

  • Syrie : Un haut responsable d’un groupe lié à al-Qaida tué dans une attaque de drone dans le Grand Edleb

    Imprimer

    Jeudi15 octobre, un drone a frappé dans la région du Grand Edleb, au nord-ouest de la Syrie, qui est contrôlée par un certain nombre de groupes djihadistes.

    L'attaque visait un SUV Hyundai Santa Fe qui passait près de la ville d'Arab Said, dans l'ouest de la province d'Edleb. Deux adultes et un enfant, qui se trouvaient à bord du SUV, ont été tués par la frappe. Plusieurs personnes qui se trouvaient à proximité du véhicule ciblé ont également été blessées.

    Arab Said est connu pour être un bastion de Horas al-Din, affilié à Al-Qaida, l'une des plus grandes factions jihadistes du Grand Edleb. De vétérans d'Al-Qaida sont membres de ce groupe.

    Des sources de l'opposition ont affirmé que l'attaque du drone avait coûté la vie à "Abu Zur al-Masri" et à Abou Youssef al-Maghribi. Tous les deux, anciens dirigeants du groupe Horas ad-Din (Gardiens de la religion), affilié à al-Qaïda, avaient été expulsés du groupe et avaient rejoint Ansar al-Haqq, un autre groupe affilié à al-Qaïda.

    Al-Masri est un partisan de la ligne dure et un ennemi du leader de Hay'at Tahrir al-Sham, Abu Mohamad al-Julani. En plus de commander des opérations militaires, il est membre du Conseil de la Choura de Horas al-Din.

    En juillet 2019, des sources jihadistes ont rapporté que M. al-Masri faisait partie des nombreux commandants de Horas al-Din tués lors d'une attaque de la coalition dirigée par les États-Unis contre le tribunal islamique dans la province d'Alep. Ces informations étaient apparemment fausses.

    Les États-Unis sont connus pour être à l'origine des récentes attaques de drones sur le Grand Edleb qui ont coûté la vie à de nombreux jihadistes, notamment des commandants de Horas al-Din.

    Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)