Ankouna

  • Burkina Faso : 11 civils tués dans une attaque armée dans le Centre-nord

    Imprimer

    Onze civils ont été tués dans une attaque perpétrée mercredi soir 6 janvier 2022 par des individus armés non identifiés, contre le village de Ankouna dans la région du Centre-Nord burkinabé, a annoncé vendredi le gouverneur de la région Casimir Segueda dans un communiqué.

    L’attaque a également fait un blessé et plusieurs hangars du marché ont été incendiés, selon la même source.

    Depuis 2015, le Burkina Faso est la cible d’attaques terroristes dans plusieurs de ses régions.

    Le pays compte à ce jour, 1 501 775 personnes déplacées selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (Ocha).

    Les provinces de la région sahélienne du pays dont le Sanmatenga, le Soum, le Bam, le Seno et le Namentenga sont les principales zones d'origine des personnes déplacées.

    L’insécurité a également occasionné la fermeture de 3 280 établissements scolaires soit 13,09% des structures éducatives du pays, privant du droit à l’éducation 511 221 enfants.

    L’état d'urgence est décrété dans 14 des 45 provinces que compte le pays, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

    Le Premier ministre burkinabè Lassina Zerbo a déclaré vendredi que malgré les efforts déployés jusque-là, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme au Burkina Faso, l’intégrité du territoire est mise à mal.