Ambassade britannique

  • Irak : Un engin explosif improvisé (IED) a pris pour cible un véhicule diplomatique britannique à Bagdad

    Imprimer

    L'ambassade britannique à Bagdad a déclaré qu'un véhicule diplomatique britannique a été touché par une bombe artisanale mardi matin (15 septembre) sur la route de l'aéroport de Bagdad. L'explosion n'a fait aucun blessé.

    Il n'y a pas eu de revendication immédiate de responsabilité, selon Reuters.

    Par ailleurs, à 1 heure du matin mardi, deux roquettes Katioucha ont atterri à l'intérieur de la zone verte fortement fortifiée de Bagdad, qui abrite des bâtiments gouvernementaux et des missions étrangères, mais n'ont fait ni victimes ni dégâts, a déclaré l'armée dans un communiqué. Les misiles Katioucha auraient été interceptés par des tirs de C-Ram ((counter rocket, artillery, and mortar system) :

    (voir la vidéo). 

    Queques heures plus tôt, l'armée irakienne a déclaré dans un communiqué que deux engins explosifs avaient ciblé un convoi d'équipement appartenant à la coalition dirigée par les États-Unis. Aucune victime n'a été signalée.

    Les attaques de roquettes contre des cibles américaines ont augmenté au cours des dernières semaines.

    Washington attribue la responsabilité de ces attaques aux milices soutenues par l'Iran. L'Iran n'a pas directement commenté ces incidents, mais des groupes soupçonnés d'être liés à l'Iran, ont revendiqué certaines attaques.

    L'Irak, souvent le théâtre de débordements de violence dus aux tensions entre les États-Unis et l'Iran, cherche à éviter d'être entraîné dans une conflagration régionale.

    Le Moyen-Orient a frôlé un conflit total en janvier après qu'un drone américain ait tué le général iranien Qassem Soleimani et le chef paramilitaire irakien Abu Mahdi al-Muhandis à l'aéroport de Bagdad.

    Les milices alignées sur l'Iran ont juré de venger leur mort.