Al-Yousifi (dentiste exécuté par AQPA)

  • Yémen : Derniers incidents sécuritaires

    Imprimer

    17 combattants Houthis tués lors de raids de la coalition à Marib - Al-Qaïda fait exploser une clinique médicale dans le gouvernorat d'Al-Bayda
    Une source de l'armée yéménite a déclaré mardi que 17 militants houthis avaient été tués par des frappes aériennes lancées par la coalition arabe dans le gouvernorat de Marib.

    L'information a été donnée par le lieutenant-colonel Saleh Al-Qutaibi, directeur adjoint du Centre des médias de l'armée yéménite (affilié au ministère de la Défense du gouvernement légitime).

    Al-Qutaibi a expliqué que l'avion de la coalition avait lancé 7 frappes aériennes au cours des dernières heures, dans le district de Majzar, du gouvernorat de Marib (est), qui ont entraîné la mort d'au moins 17 Houthis.

    Il a ajouté que les raids visaient 6 véhicules militaires chargés d'armes et de militants, notant que "le convoi avait été envoyé par les Houthis pour renforcer leur front dans la région".

    Al-Qutaibi n'a pas précisé le nombre d'individus qui se trouvaient dans le convoi. De leur côté, les Houthis, n'ont fait aucun commentaire.

    Depuis mars 2015, le Yémen est le théâtre de violents combats entre les forces gouvernementales soutenues par une coalition arabe dirigée par l'Arabie saoudite et le groupe Houthi soutenu par l'Iran, qui contrôle plusieurs provinces yéménites, y compris la capitale, Sanaa, depuis 2014.

    Le conflit en cours au Yémen a créé l'une des pires crises humanitaires au monde, 80% de la population ayant besoin d'une aide humanitaire.

    Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) dynamite un dispensaire
    L'organisation Al-Qaïda dans la Péninsule Arabique (AQPA) a fait sauter mardi une clinique médicale dans le gouvernorat d'Al-Bayda, dans le centre du Yémen, selon une source de défense des droits de l'homme.

    La source a déclaré que «l'organisation terroriste d'Al-Qaïda avait fait sauter la clinique médicale de la ville d'al-Siloah».

    Elle a ajouté que c'est dans cette clinique que travaillait le dentiste, Al-Yousifi, qui a été exécuté par l'organisation il y a 10 jours pour "renseignement et espionnage de l'organisation".

    La source a ajouté: "Le bâtiment qui a explosé était fréquenté par des dizaines de patients chaque jour."

    Le 15 août, Al-Qaïda a exécuté Al-Youssefi, un résident du gouvernorat de Taiz, dans le centre de la ville d'Al-Silma à Al-Bayda.

    Après avoir procédé à l'exécution, l'Etat islamique avait exposé le cadavre d'Al-Yousafi en le crucifiant contre un mur de la clinique, où il se trouve toujours aujourd'hui.

    Lundi 24 août, l'AQPA a publié un enregistrement audio sur le site Web local «Al-Malahim», confirmant le meurtre et la crucifixion du médecin pour «renseignements et espionnage au profit des Houthis et des États-Unis».

    Malgré les campagnes de sécurité menées de temps à autre par les services de sécurité yéménites, Al-Qaïda est toujours actif dans certains gouvernorats yéménites, tels qu'Al-Bayda, Marib et Abyan, et mène un certain nombre d'attaques contre des postes militaires et des quartiers généraux de sécurité.