Al-Qadisiyah

  • Israël/gaza : Frappes israéliennes sur Gaza après des tirs de roquettes - Les Palestiniens tirent des missiles anti-aériens contre les hélicoptères israéliens

    Imprimer

    Dans la nuit du dimanche 2 janvier, l'armée de l'air et des chars de Tsahal ont lancé une série d'attaques contre des cibles dans la bande de Gaza en réponse aux récentes attaques à la roquette sur Tel-Aviv. Des avions et des hélicoptères ont tiré des roquettes sur des positions de missiles contre des positions du Hamas dans le sud de la bande de Gaza. Des chars ont tiré sur des positions de militants du Hamas à la frontière de la bande de Gaza.

    L' armée israélienne a lancé une attaque peu après minuit, selon Safa , une agence basée à Gaza. Premièrement, des avions israéliens ont attaqué une installation militante à l'ouest de Khan Younis, dans la partie sud du secteur. Au moins 10 roquettes ont été tirées sur l'installation d'Al-Qadisiyah à l'ouest de Khan Younis. Après cela, de l'artillerie ou des chars ont tiré sur les positions des militants à l'ouest de Beit Lahiya et près de Beit Hanoun, au nord du secteur. Des dégâts importants ont été causés, il n'y a aucune information sur les personnes tuées ou blessées.

    Samedi matin, deux roquettes tirées depuis la bande de Gaza étaient tombées en mer Méditerranée, au large de la métropole israélienne de Tel-Aviv. Les sirènes d'alarme n'avaient pas été déclenchées et le système d'interception des roquettes n'avait pas été actionné, avait précisé l'armée israélienne dans un communiqué.

    Les combattants du Hamas utilisent des MANPADS contre des hélicoptères israéliens lors de l'attaque de nuit
    La chaîne de télévision Al-Aqsa, propriété du Hamas, rapporte que lors de l'attaque nocturne de l'armée de l'air israélienne dans la bande de Gaza, des combattants du Hamas ont utilisé des MANPADS (système anti-missile portable) pour tirer deux missiles sur des hélicoptères israéliens.

    L'agence Safa, dont le bureau est situé à Gaza, écrit que le bombardement a été effectué à partir de MANPADS SAM-7 . Apparemment, cela fait référence au système de missile anti-aérien soviétique portable "Strela-2" ou à son analogue (peut-être les MANPADS Sakr de fabrication égyptienne ou les MANPADS chinois Hunying-5).

    Sur la base des informations disponibles, les tirs de MANPADS n'ont pas atteint les hélicoptères israéliens.

    Les combattants du Hamas ont testé de nouveaux missiles à l'occasion de l'attaque de Tsahal
    Le journal Al-Risala, l'organe de presse du Hamas, écrit que dans la nuit du 2 janvier, lors des frappes de Tsahal sur des cibles dans la bande de Gaza, des militants des Brigades Ezzedine al-Qassam ont testé de nouveaux missiles, les tirant vers la mer. Ainsi, note la publication, le Hamas a démontré sa volonté d'escalade.

     

     

  • Gaza/Israël : Frappes israéliennes sur Gaza après des lancers de ballons incendiaires

    Imprimer

    Israël a mené des frappes sur la bande de Gaza dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 septembre 2021 après des lancers de ballons incendiaires vers son territoire depuis l'enclave palestinienne ayant causé des feux de brousse.

    Le service de presse de Tsahal a rapporté que l'armée de l'air israélienne avait attaqué un lance-roquettes du Hamas et un complexe militaire à Khan Younis, où se trouvait une centrale à béton, qui a été utilisée pour construire des tunnels terroristes.
    Le complexe militaire était situé dans un quartier résidentiel à proximité de sites culturels et de mosquées, a indiqué le service de presse de l'armée. Il est souligné que le Hamas place délibérément ses installations militaires dans les zones de population civile de la bande de Gaza.

    L'agence Safa , basée à Gaza, rapporte que deux "cibles de la résistance" à l'ouest de Khan Younis dans la partie sud de la bande de Gaza ont été attaquées, suivies d'une cible à al-Qadisiyah. Il n'y a eu aucun rapport de personnes tuées ou blessées.
    Safa rapporte que des combattants du Hamas dans la partie nord de la bande de Gaza ont tiré des canons antiaériens sur des avions israéliens.

    Les pompiers israéliens avaient plus tôt dans la journée fait état de trois feux de brousse dans des localités israéliennes à proximité de l'enclave, causés par des ballons incendiaires.

    Ces frappes surviennent après l'évasion d'une prison israélienne de six prisonniers palestiniens, dont la plupart sont des membres du Jihad islamique, un autre groupe armé opérant à Gaza. Les forces de sécurité israéliennes ont déployé lundi des checkpoints autour de Gaza pour éviter que les fugitifs tentent d'y pénétrer, selon l'armée.

    "Le bombardement sioniste de la bande de Gaza est une tentative de l'occupation (Israël, NDLR) de dissimuler son incapacité et son échec à affronter la lutte de notre peuple, en particulier après l'opération héroïque au cours de laquelle six des combattants de notre peuple ont arraché leur liberté à la prison de Gilboa", a commenté Hazem Qassem, un porte-parole du Hamas, dans un communiqué.

    L'Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l'enclave.

    L'aviation israélienne a mené plusieurs raids similaires ces dernières semaines. Les tensions persistent en outre le long de la barrière frontalière entre Gaza et Israël, où des heurts entre manifestants et armée ont fait plusieurs morts et des dizaines de blessés. 

  • Gaza/Israël : Echange de missiles entre Gaza et Israël

    Imprimer

    2000px-Gaza_Strip_map2.svg_-800x450_center_center.png

    Samedi 15 août à 12h58, les sirènes avertissant d'une éventuelle attaque à la roquette ont retenti à Sderot et au kibboutz Avivim. Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que trois missiles avaient été tirés depuis la bande de Gaza. Deux d'entre eux ont été abattus par le système de défense antimissile Iron Dome.

    La radio Kan Bet a rapporté qu'une roquette était tombée dans la cour d'une maison à Sderot, endommageant la structure. La mairie de Sderot a précisé que la maison avait en fait été atteinte par des fragments d'un missile anti-missile Iron Dome. Un homme de 58 et deux femmes ont été blessées sur le chemin de l'abri anti-bombes par des éclats de verre

    Représailles israéliennes
    Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 août, l'armée de l'air des Forces de défense israéliennes a attaqué des cibles du Hamas à Gaza en réponse aux attaques à la roquette du territoire israélien.

    Le service de presse de Tsahal a déclaré avoir attaqué des installations du Hamas, en particulier un dépôt de missiles dans le sud de la bande de Gaza.

    Le rapport de Tsahal souligne que les autorités israéliennes tiennent le Hamas, qui contrôle Gaza, responsable de toute activité hostile à partir du territoire du secteur.

    Le centre d'information palestinien du Hamas a confirmé que l'armée de l'air israélienne avait tiré au moins six missiles sur l'installation d'Al-Qadisiyah (l'installation militaire des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas) à l'ouest de Khan Younes, dans le sud du secteur, provoquant de très fortes explosions.

    Le Hamas a blâmé Israël pour l'escalade du conflit..

    Blocus complet des possibilités de pêche pour les Gazaouis
    Tôt dans la matinée du 16 août, il a été annoncé que le ministre israélien de la Défense Beni Gantz avait ordonné une interdiction complète des possibilités de pêche pour les Gazaouis en réponse à la "terreur du feu" et à la tentative d'attaque à la roquette. Cette décision prend effet immédiatement «jusqu'à nouvel ordre».

    ydA-IUqr.jpeg