Al-Qadisiyah

  • Gaza/Israël : Echange de missiles entre Gaza et Israël

    Imprimer

    2000px-Gaza_Strip_map2.svg_-800x450_center_center.png

    Samedi 15 août à 12h58, les sirènes avertissant d'une éventuelle attaque à la roquette ont retenti à Sderot et au kibboutz Avivim. Le service de presse des Forces de défense israéliennes a rapporté que trois missiles avaient été tirés depuis la bande de Gaza. Deux d'entre eux ont été abattus par le système de défense antimissile Iron Dome.

    La radio Kan Bet a rapporté qu'une roquette était tombée dans la cour d'une maison à Sderot, endommageant la structure. La mairie de Sderot a précisé que la maison avait en fait été atteinte par des fragments d'un missile anti-missile Iron Dome. Un homme de 58 et deux femmes ont été blessées sur le chemin de l'abri anti-bombes par des éclats de verre

    Représailles israéliennes
    Dans la nuit du samedi 15 au dimanche 16 août, l'armée de l'air des Forces de défense israéliennes a attaqué des cibles du Hamas à Gaza en réponse aux attaques à la roquette du territoire israélien.

    Le service de presse de Tsahal a déclaré avoir attaqué des installations du Hamas, en particulier un dépôt de missiles dans le sud de la bande de Gaza.

    Le rapport de Tsahal souligne que les autorités israéliennes tiennent le Hamas, qui contrôle Gaza, responsable de toute activité hostile à partir du territoire du secteur.

    Le centre d'information palestinien du Hamas a confirmé que l'armée de l'air israélienne avait tiré au moins six missiles sur l'installation d'Al-Qadisiyah (l'installation militaire des brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas) à l'ouest de Khan Younes, dans le sud du secteur, provoquant de très fortes explosions.

    Le Hamas a blâmé Israël pour l'escalade du conflit..

    Blocus complet des possibilités de pêche pour les Gazaouis
    Tôt dans la matinée du 16 août, il a été annoncé que le ministre israélien de la Défense Beni Gantz avait ordonné une interdiction complète des possibilités de pêche pour les Gazaouis en réponse à la "terreur du feu" et à la tentative d'attaque à la roquette. Cette décision prend effet immédiatement «jusqu'à nouvel ordre».

    ydA-IUqr.jpeg