Al-Maouzrah

  • Syrie : L'armée tire des roquettes lourdes sur les positions des rebelles dans le sud d'Edleb

    Imprimer

    Jeudi 27 août, l'armée arabe syrienne (AAS) a bombardé des positions rebelles dans au sud-ouest de la province d'Edleb, à l'aide de roquettes lourdes.

    Selon les militants de l'opposition, les roquettes ont frappé des positions dans la périphérie de la ville d'al-Almaouzrah. Le groupe Hay'at Tahrir al-Sham (HTS), affilié à Al-Qaida, et d'autres groupes jihadistes sont connus pour être déployés près de la ville.

    Les frappes ont probablement été effectuées avec des lance-roquettes lourds BM-27 Uragan ou BM-30 Smerch. Le BM-27 a une portée de 37 km, tandis que le BM-30 peut frapper des cibles à 90 km de distance. Les deux systèmes peuvent lancer une variété de roquettes, dont des roquettes antichars.

    Les tirs de roquettes étaient probablement une réponse aux bombardements effectués la veille par les rebelles sur le nord-est de Hama. Un poste de l'armée dans le sud d'Edleb avait également été visé.

    La salle des opérations d'al-Fateh al-Mubin, qui est dirigée par le HTS, est responsable de toutes les attaques récentes contre les troupes de l'AAS dans le Grand Edleb.

    Certaines des factions d'al-Fateh al-Mubin, dont le Front national de libération, reçoivent un soutien militaire direct de la Turquie. Ankara utilise apparemment ces pour maintenir l'armée syrienne à distance, ce qui constitue une violation flagrante de l'accord du 5 mars avec Moscou.