al-Malgah (province de Quneitra)

  • Syrie : Une unité israélienne, soutenue par des chars de combat, prend d'assaut une ville dans la province de Quneitra

    Imprimer

    Jeudi 21 juillet 2022, une unité des Forces de défense israéliennes (FDI) appuyée par trois chars de combat a pris d'assaut la ville de Jubata al-Khashab dans le gouvernorat d'al-Quneitra, dans le sud de la Syrie.

    L'unité a avancé dans la périphérie de la ville et a atteint la région de Horsh al-Hurriyah. Certains militants pro-opposition syriens ont affirmé qu'une unité de l'armée arabe syrienne (AAS) opérait dans la région avant l'incursion israélienne. Cependant, cela reste à confirmer.

    Jubata al-Khashab est situé dans la zone tampon de 235 kilomètres carrés surveillée par l'ONU à al-Quneitra, qui a été créée en vertu de l'accord de séparation des forces de 1974.

    Ce n'est pas la première intrusion israélienne de ce type cette année. Le 1er juin , une unité de Tsahal appuyée par sept chars de combat et véhicules blindés a avancé à quelque 400 mètres à l'ouest de la ville d'al-Hurriyah dans la zone tampon d'al-Quneitra. L'unité a détruit les fortifications de l'AAS. Plus tard le 8 juin , plusieurs chars de combat de Tsahal ont avancé dans la zone tampon et ont ouvert le feu sur un poste d'observation de l'AAS près de la ville d'al-Malgah.

    La nouvelle incursion de Tsahal visait soit à chasser les troupes de l'AAS de Jubata al-Khashab, soit à détruire les postes de l'armée près de la ville. L'incursion représente une grave violation de l'accord de séparation des forces.

    Israël essaie apparemment d'établir un contrôle indirect sur la zone tampon d'al-Quneitra. Pour y parvenir, Tsahal a commencé il y a quelques mois à accuser l'AAS de violer la zone tampon. Il est possible que Tsahal planifie maintenant une invasion totale de la zone.