al-Khobar (ville de l'est saoudien)

  • Arabie saoudite : Dix drones lancés par les rebelles yéménites interceptés

    Imprimer

    Les forces armées en Arabie saoudite ont intercepté dimanche 7 mars 10 drones lancés contre le royaume par les rebelles au Yémen voisin, ont indiqué les médias d'Etat, une escalade des attaques des insurgés. L'Arabie saoudite est à la tête d'une coalition militaire qui combat au côté du pouvoir yéménite, en guerre depuis 2014 contre les rebelles houthis.

    Un missile balistique aurait également été lancé par les rebelles yéménites houthis. Des fragments d'un missile balistique abattu par la la défense aérienne du Royaume sont tombés près du quartier résidentiel de Saudi Aramco dans la ville d'al-Khobar (Dhahran). 
    Vidéo

    Par ailleurs, on a appris que l'un des parcs des réservoirs pétroliers du port de Ras Tanoura dans la région orientale a été attaqué dimanhe matin par un drone venant de la mer.

    Les nouvelles attaques n'ont pas été revendiquées mais l'agence officielle saoudienne SPA a accusé les houthis qui ont multiplié les tirs contre le royaume saoudien ces dernières semaines et menacé ce pays de nouvelles attaques. Selon SPA, qui cite la coalition militaire, les drones étaient dirigés contre des cibles "civiles". Elle n'a pas précisé les lieux contre lesquels ils ont été tirés.

    L'escalade des violences intervient alors que l'administration américaine de Joe Biden a exhorté les houthis à la désescalade après les avoir retirés de la liste des "organisations terroristes" pour ne pas entraver selon elle l'acheminement de l'aide humanitaire au Yémen.
    "Le retrait des houthis de la liste des groupes terroristes a été interprété de manière hostile par la milice" des houthis, selon SPA.

    Parallèlement, les rebelles ont repris leur offensive contre la ville de Ma'rib, dernier bastion du nord du Yémen encore aux mains des loyalistes. Les "victoires" des forces progouvernementales face aux houthis à Ma'rib, ont poussé les rebelles à intensifier leurs attaques contre le royaume, a affirmé l'agence saoudienne, alors que la situation est assez floue sur le terrain. Des sources militaires gouvernementales ont fait état samedi d'au moins 90 combattants tués au cours des dernières 24 heures à Ma'rib, où les loyalistes sont soutenus par l'aviation saoudienne.

    Les rebelles sont soutenus par l'Iran, grand rival région de l'Arabie saoudite. Mais Téhéran dément fournir des armes aux houthis.

    La guerre au Yémen a fait des dizaines de milliers de morts, d'après des ONG internationales.