al-Hol

  • Syrie : 4 Françaises de Daech exfiltrées du camp d'al-Hol

    Imprimer

    Quatre "épouses françaises de Daech" ont été exfiltrées clandestinement du camp d’al_Hol et sont arrivées samedi à Tal Abiad, une ville syrienne occupée par les Turcs, où elles ont été accueillies par la 20ème brigade, une faction armée syrienne pro-turque.

  • Syrie : Les "épouses de Daech" assassinent quatre personnes de sang froid dans le camp d'al-Hol

    Imprimer

    Les épouses de Daech ont assassiné quatre personnes dans le camp d'al-Hol, qui est contrôlé par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS).

    La télévision Al-Yaoum a rapporté le 17 septembre que deux réfugiés irakiens et une femme déplacée d'Alep ont été assassinés par des "épouses de Daech" à l'intérieur d'al-Hol.

    "Le crime a été perpétré avec une arme de poing munie d'un silencieux dans une section du camp destinée aux réfugiés irakiens", a déclaré une source bien informée à la chaîne de télévision.

    Le 18 septembre, le blog Deir Ezzor 24 a fait état d'un quatrième meurtre à al-Hol. Atallah Jassim Al-Howaish, originaire de l'est de Deir Ezzor, a été poignardé à l'intérieur du camp par les "épouses de Daech" sans qu'on connaisse la raison.

    Le camp d'al-Hol, situé dans la povince de Hasake, accueille plus de 66 000 personnes, dont 40 000 membres des familles des combattants de l'Etat islamique (Daech), dont beaucoup sont des étrangers.

    Les "épouses de Déech" font des ravages à l'intérieur de ce camp mal contrôlé. Des tentatives d'évasion et des meurtres ont lieu régulièrement dans le camp.

    Les femmes jouent le rôle de "Hosbah" [police religieuse] de l'Etat islamique. Toute personne qui abandonne l'idéologie radicale islamiste du groupe est punie, voire assassinée. Les FDS ont énormément de peine à confronter ces femmes.

    Rappelons qu'en Occident, et notamment en France, certains responsables politiques appellent au rapatriement de ces femmes, attendris par leur posture de mère d'enfants en bas âge, mais ignorant ou faisant mine d'ignorer leur dangerosité.

  • Etat islamique : Les femmes jihadistes, une arme aux mains de Daech

    Imprimer

    Aryen Rojava (photo), une commandante de la milice kurde YPJ (la branche féminine de l'YPG), affirme qu'il y a des femmes dans le camp d'al-Hol qui ont subi un lavage de cerveau de la part de l'Etat islamique et qui continuent à vivre selon l'idéologie de Daech et a faire preuve de la même agressivité. "Pour nous, c'est très dangereux car Daech cible les femmes et les utilise comme outil pour répandre leur idéologie".

  • Les "Forces Démocratiques Syriennes" soutenues par les USA - 5 novembre 2015

    Imprimer

    Blog sur le Moyen Orient et l’Afrique du nord du 5 novembre 2015
    Jean René Belliard, auteur de "Beyrouth, l'enfer des espions", publie une newsletter quotidienne accessible aux abonnés uniquement. Elle donne chaque jour un résumé des principaux évènements qui se déroulent au Moyen Orient et en Afrique du nord, rédigé à partir des informations réunies sur place par une quinzaine de correspondants. Ci-dessous, un extrait de la newsletter du 5 novembre  2015 – Et beaucoup d’autres informations importantes dans la newsletter envoyée aux abonnés.
    Pour vous abonner, demander des informations à
    ptolemee@belliard74.com

    Lire la suite