al-Hadaj

  • Syrie : Les combattants de l'Etat islamique intensifient leurs actions dans le centre syrien et attaquent  les convois de ravitaillement de l'armée

    Imprimer

    Les jihadistes de l'Etat islamique ont attaqué plusieurs camions transportant des fournitures et du matériel pour l'armée arabe syrienne (AAS) et ses alliés dans la région centrale de la Syrie.

    Les camions ont été la cible de deux attaques distinctes près de la ville d'Uqayribat, dans l'est de la province de Hama, le 15 juin. Selon l'agence de presse ISIS, Amaq, deux camions ont été détruits lors de la première attaque, tandis qu'un seul a été détruit lors de la seconde.

    Les islamistes ont utilisé des engins explosifs improvisés dans les deux attaques. Amaq a affirmé que plusieurs militaires syriens avaient été tués ou blessés.

    Les attaques sont survenues alors que l'AAS et ses alliés intensifiaient leurs opérations dans la région centrale. Les 15 et 16 juin, des avions de combat syriens et russes ont effectué plus de 130 frappes aériennes sur des repaires de l'Etat islamique dans la région.

    Selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme, l'AAS a récemment envoyé de nouveaux renforts dans la région centrale.

    « Des renforts militaires des forces du régime sont arrivés dans la partie orientale de la province de Hama […] ils ont également ouvert un quartier général à Uqayribat […] et renforcé leur présence dans le village d'al-Hadaj […] en raison de sa proximité avec la périphérie d'al-Salamiyah, et afin de sécuriser un couloir militaire vers le désert et les monts Balas », a déclaré l'OSDH.

    Au cours des deux dernières années, les groupes de l'Etat islamique ont réussi à étendre leurs opérations du désert de Homs au triangle Hama-Alep-Raqqa et à l'ouest de Deir Ezzor.

    Malgré des succès limités, le groupe islamiste subit toujours de fortes pressions de la part de l'AAS et de ses alliés. Les opérations de l'AAS et les frappes aériennes russes ont infligé de lourdes pertes au groupe islamiste dans le centre de la Syrie au cours des derniers mois.