Al-Basri Abu Ali (chef de l'unité Faucons)

  • Irak : Selon un haut responsable de la sécurité irakienne, l'Etat islamique est toujours en mesure de mener des attaques dangereuses

    Imprimer

    Un haut responsable de la sécurité irakienne a averti que l'Etat islamique en Irak et en Syrie était toujours capable de lancer des attaques dangereuses, même si elle avait été «écrasée militairement».

    Abu Ali Al-Basri, chef de l'Unité Faucons (Falcon unit), directeur général du département du renseignement et de la lutte contre le terrorisme au ministère irakien de l'Intérieur, a déclaré au journal gouvernemental Al-Sabah, publié aujourd'hui jeudi: «Bien que l'Etat islamique ait été écrasé militairement en Irak et en Syrie, l'organisation terroriste est toujours en mesure de lancer des attaques dangereuses avec la présence de gangs connus sous le nom de loups solitaires et ils sont des terroristes qui ont fui la confrontation lors des opérations militaires en Irak et en Syrie vers leurs pays d'Europe, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord en 2018.

    Il a ajouté que le nombre de ces personnes oscille entre 5 et 7 mille, soulignant la nécessité de trouver des solutions pour les prisonniers de l'organisation dont le nombre varie entre 10 et 12 mille et qui se trouvent dans le camp d'Al-Hol, dans l'est syrien, toujours sous le contrôle des Forces démocratiques syriennes.

    Des groupes issus du noyau dur de l'Etat islamique
    Le responsable irakien a suggéré que des organisations terroristes émergeant du noyau de l'Etat islamique agissent avec les mêmes comportements agressifs et expiatoires» et que le chef de l'organisation terroriste, Abu Ibrahim al-Hashemi al-Qurashi, cherche à restaurer les forces de l'organisation en menant des opérations à faible coût qui ne nécessitent pas d'expérience et de formation militaire. L'objectif est de semer la terreur en incendiant les villes, les zones agricoles, les zones industrielles, les installations gouvernementales et militaires, recruter des combattants en profitant du désordre et du mécontentement de la population et enfin retrouver des moyens financiers par l'intimidation des populations.

    Recrutement dans la classe moyenne
    Al-Basri a laissé entendre que «l’une des raisons pour lesquelles l’Etat islamique conservait sa capacité et sa détermination à se livrer à des activités terroristes dans divers pays est le désir du chef de 'organisation de s’appuyer sur des éléments terroristes de la classe moyenne et des réseaux clandestins en sommeil pour prouver que l’organisation existe toujours et continue à s’étendre et à se déplacer et qu’elle constitue toujours une menace pour la sécurité des États.» .

    Il a déclaré que "l'Etat islamique en Irak et en Syrie, envisage de se relever, malgré les lourdes pertes subies ces dernières années".

    Mise en garde pour les pays européens
    Il met en garde les pays européens, nord-africains et arabe contre la survenue d’opérations terroristes s» et que «le niveau de menace en Irak est toujours élevé, car c’est la première cible et également l’implication de l’organisation dans la conduite d’opérations spécifiques dans les pays du Golfe pour tenter de repositionner et de recruter des terroristes, ce qui signifie qu'il faut surveiller les suspects en Arabie saoudite et dans d’autres pays du Golfe pour leur couper la voie et contrecarrer leurs plans. (Dpa)