Tribu Al Anazzah

  • Syrie : Des militaires saoudiens sont entrés dans le nord-est de la Syrie avec les forces de la coalition dirigée par les Etats-Unis

    Imprimer

    Une petite unité militaire saoudienne a pénétré dans le gouvernorat syrien d'al-Hassaké, au nord-est du pays, contrôlé par les Forces Démocratiques Syriennes (FDS), une coalition majoritairement kurde soutenue par les États-Unis, a rapporté la télévision al-Mayadeen le 27 août.

    L'unité est composée de 20 membres, et serait dirigée par un officier saoudien de haut rang nommé "Saud al-Jaghifi".

    Selon al-Mayadeen, un convoi des forces de la coalition , qui s'est récemment retiré du camp Taji en Irak, a déplacé l'unité saoudienne d'Irak vers une base à al-Shaddadi dans la campagne de Hassaké au sud.

    Une source bien informée a déclaré que l'unité saoudienne ne devait pas rester à al-Shaddadi, révélant que des officiers du Royaume avaient déjà effectué des visites similaires dans le nord-est de la Syrie par le passé.

    "Ils quitteront le pays", a déclaré la source, ajoutant : "Ce n'est pas la première fois que des soldats saoudiens entrent en Syrie, car ils y étaient déjà entrés pour communiquer avec certaines tribus arabes dans le gouvernorat de Hassaké."

    L'Arabie saoudite bénéficie de liens étroits avec les tribus arabes du nord-est de la Syrie, en particulier à al-Hassaké. Ces tribus, comme Al Anazzah et Al Baggara, sont très présentes dans le royaume.

    Si la présence de soldats saoudiens à Hassake en Syrie est très inhabituelle, mais pas extraordinaire en soi. Le Royaume est connu pour être un partenaire de la coalition dirigée par les États-Unis ainsi qu'un bailleur de fonds des FDS, une coalition de combattants Kurdes et de tribus arabes du nord-est de la Syrie.