Aktay Yasin (conseiller présidentiel)

  • L'Égypte ne croit pas aux déclarations "pacifiques" de la Turquie

    Imprimer

    Le conseiller présidentiel turc Yasin Aktay a déclaré que, malgré les désaccords entre les dirigeants turcs et égyptiens, ces États devraient maintenir des canaux de communication ouverts. Il a également félicité l'armée égyptienne.

    "L'armée égyptienne est très forte. Nous avons un grand respect pour elle, c'est l'armée de nos frères. Nous ne voulons pas qu'elle soit hostile à la Turquie", a déclaré le représentant turc.

    Il a également déclaré que l'armée turque n'agissait pas en tant qu'occupant en Libye. "Notre objectif est de promouvoir la paix dans ce pays et nous partageons la position de l'Egypte. Les intérêts égyptiens dans ce domaine doivent être respectés", a-t-il déclaré.

    Cette déclaration, suite à la décision de retirer le navire de recherche de la zone de confrontation avec la Grèce, qui a été perçue comme une manifestation de la volonté officielle d'Ankara de réduire les tensions en Méditerranée orientale. Cependant, cela n'a pas impressionné l'Égypte.

    "Nous préférons juger par des actes, pas par des mots. Si ces déclarations ne sont pas soutenues par un changement de politique, elles sont sans importance. Les actions de la Turquie en Syrie, en Libye et dans la région de la Méditerranée orientale en disent long sur ses véritables intentions", a déclaré le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukry.