Akachat

  • Irak : Les jihadistes de l'Etat islamique tuent 10 soldats  à Tarmiyah, au nord de Bagdad

    Imprimer

    Les chefs d'état-major de l'armée irakienne ont rapporté que plusieurs membres des forces militaires irakiennes avaient été tués lorsqu'une bombe a explosé au passage de leur véhicule militaire dans la banlieue nord de Bagdad.

    Selon le rapport, 10 soldats ont été tués et un autre 1 blessé par cette explosion qui s'est produite à Tarmiyah, au nord de Bagdad.

    L'Etat islamique a revendiqué l'attaque, affirmant qu'il s'agissait de l'attaque d'un poste de contrôle militaire à l'intersection d'Al-Moshahda (Tarmiyah).

    Un autre attentat meurtrier a eu lieu dans le désert occidental frontalier de la Syrie. Un officier et un soldat ont été tués par l'explosion d'une bombe lors du passage d'un convoi de l'armée à Akachat.

    Enfin, dans la province de Diyala, qui borde Bagdad à l'est, un soldat est mort dans l'explosion d'une bombe, tandis que deux autres combattants ont été blessés dans une attaque séparée, selon un responsable.

    Après ces dernières attaques, le président Barham Saleh a de nouveau plaidé pour "renforcer le soutien international pour en finir avec les résidus" de l'Etat islamique. Une coalition militaire dirigée par les Etats-Unis est présente en Irak depuis 2014 pour aider à combattre l'Etat islamique, mais un vote du Parlement irakien en 2020 a demandé le départ de toutes les troupes étrangères du pays.